Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Thor : Le monde des ténèbres
Alan TAYLOR
Budget = 170 M$
BOX OFFICE France = 4 310 / 204 882 - 1 159 000 - 2 353 000 entrées
BOX OFFICE USA = 85,7 / 206,4 M$
BOX OFFICE Monde = 645,6 M$
 

J'appréhendais ce Thor 2 après le spectacle lamentable que fut Iron man 3 et la facilité vers laquelle peut conduire l'univers de ce super-héros atypique. Et disons que la première demi-heure répond justement à mes peurs, plutôt la seconde d'ailleurs : elle assoit le film sur une base ultra classique et sans grande imagination ; l'intro pompeuse et un peu trop claire, le méchant historique qui veut faire sombrer l'univers, l'alignement quelconque et bien commode, et un film sent quelque peu le superflu. Sauf qu'il ne s'agissait que d'une longue introduction au scénario, voir au véritable propos. L'invasion d'Asgard -lieu où se déroulera par ailleurs les 3/4 du métrage- va faire basculer le film, pas l'histoire mais le scénario, et en relancer toute la mécanique : car Loki va trouver à nouveau un rôle à sa démesure, le scénario jouant très, très habilement sur son ambiguité avec moults idées toutes aussi riches les unes que les autres (jusqu'en sa toute fin...), donnant même à ce bad guy le plus beau et profond rôle du film ; puis diverses intrigues sous forme de strates scénaristiques vont venir épaissir le propos, même si le film se plait à être un gros produit hollywoodien excitant dans son désir de destruction massive, de montrer la force de ses effets spéciaux et de son budget. Nombre d'astuces, d'intrigues et de personnages annexes, vont alors enrichir l'histoire, la complexifier, des surprises, des rebondissements jamais outranciers, des drames, l'évolution même de l'histoire assez tortueuse finalement (le bad guy qui perd au milieu du métrage) et garder l'attention du spectateur en perpétuel éveil. Le film n'est pas seulement un somptueux spectacle visuel (et je ne parle pas seulement des décors), il arbore un humour ravageur et complètement intégré (loin de celui de Mr Stark 3), une musique certe inspirée mais terriblement entraînante et obsessionnelle, et il se veut la parfaite continuation du drame quasi shakespearien du 1er tome et des Avengers : la lutte fratricide et passionnante entre Thor et Loki. Au final la guerre que livre Malikith ne serait presque qu'une vulgaire toile de fond illustrée par le dialogue entre Jane et Darcy durant le renversant combat final, coupant court aux explications tortueuses et lançant plus vite l'action. De l'action mais un vrai bon scénar auquel s'accrocher, un film fluide et clair franchement bien réalisé par l'un des piliers de "Games of throne", allant au-delà de la simple efficacité, des bad guys charismatiques, des dialogues savoureux et un final à tomber. Une suite au juste niveau de son modèle avec néanmoins un gros regret pour le fan que je suis : que le rôle de Sif et sa relation avec Thor ne soit pas plus développés... rendez-vous au 3ème ?

NOTE : 13-14 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-