Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Wonder woman
Patty JENKINS
Budget = 149 M$
BOX OFFICE France = 2 883 / 157 337 - 755 000 - ? entrées
BOX OFFICE USA = 103,3 / ? M$
BOX OFFICE Monde = (652,9) M$
 

Captain America bis. Deux problèmes sont apparus à la vision de ce film, pas nécessairement internes à lui par ailleurs : Primo, autant je suis un fan inconditionnel de Cap, autant WW me laisse froid ; alors il est vrai que, pour deux films qui se ressemblent à plusieurs niveaux, mon objectivité est mise à rude épreuve, et la primeur d'un First avenger joue forcément en sa faveur. Secundo : j'ai eu du mal, non pas à rentrer dans le film, mais plutôt à me défaire de cette linéarité qui le tue à petit feu ; l'impression de (re) voir les trailers en version longue, si vous préférez... Il n'empêche que dans la forme ça reste un origin movie sans surprise aucune, qui file terriblement droit jusqu'en ses dernières scènes, pas forcément les plus intéressantes, mais nous sortant d'un certain ronronnement scénaristique. Et encore, arrivé là, une fois encore le trop-plein d'effet façon DC risque de piquer vos petits yeux. Pour l'histoire c'est très simple : La future héroïne grandit, s'entraîne, est arraché à son monde et va combattre les méchants. Alors oui : l'histoire va toutefois un peu plus loin que cela : il tend à l'humanité une espèce de miroir qui lui renvoie sa misogynie (féministe ?), sa sauvagerie et surtout son manque d'amour ; mention spéciale à la scène de la ruelle où elle sauve l'espion, ce qui reste un incroyable "fuck" à Superman ! La love story en filligramme est formidablement subtile et très bien distillée jusqu'en son point d'orgue -qui par ailleurs va à l'encontre de tout ce que l'on voit dans le scénario. La thématique des croyances est assez fine et pourrait être à loisir discutée avec comme pierre angulaire, les religions. Le casting est en tout point parfait. La photo est clinquante. La petite musique nous donne le frisson. Jenkins fait bien son boulot et surprant en terme d'efficacité. Alors, certe, Wonder woman réussi là ou Marvel (Elektra) et DC (Catwoman) avait lamentablement échoué, mais, s'il n'est jamais désagréable, le film laisse un sentiment amère dans la mesure où il ne fait presque que ce qu'on attend de lui.

NOTE : 12 / 20

Voir : Green lantern & les sagas Superman - Batman - Catwoman
La critique des internautes
 




NOTE : -/20

-