Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

BOX-OFFICE (du 2 - 4 mars 2012)

Rang
TITRE
Recettes
(M$)
Variation hebdo
Cumul (Millions de $)
Budget
1
Le Lorax
70,2
New
70,2
70
2
Projet X
21,1
New
21,1
12
3
Act of valor
13,6
- 45 %
45,1
12
4
Sécurité rapprochée
7,4
- 32 %
108,4
85
5
Good deeds
7,0
- 55 %
25,8
-
6
Voyage au centre de la Terre 2
6,5
- 51 %
85,2
79
7
Je te promets
6,0
- 39 %
111,6
30
8
Target
5,6
- 34 %
41,4
65
9
Ghost rider 2 : l'esprit de vengeance
4,5
- 50 %
44,8
57

10

Peace, love et plus si affinités
3,8
- 41 %
12,5
30

11

The artist
3,6
+ 25 %
36,8
13,5 M€
12
Disparue
3,0
- 37 %
8,9
-
13
Chronicle
1,9
- 48 %
60,8
12
14
Arrietty
1,5
- 66 %
16,8
24
15
The descendants
1,3
- 39 %
80,4
20
16
Hugo Cabret
1,2
- 18 %
71,3
85
17
La dame en noir
1,2
- 58 %
52,2
17
18
Star wars : Episode 1 : la menace fantôme (3D)
1,1
- 65 %
42,2
115
19
Une séparation
1,0
+ 160 %
3,7
-
20
La dame de fer
0,9

+ 22 %

27,0
13
-
Miracle en Alaska
0,3
- 55 %
19,4
40
-
Le territoire des loups
0,3
- 68 %
50,7
25
-
Red tails
0,2
- 56 %
49,0
58

 

Seuss à la concurrence ! Ce bon vieux docteur nous avait déjà apporté trois personnages et autant de succès, ce fut Le Grinch (55,1 M$ pour ses 3 premiers jours), Le chat chapeauté (38,3 M$) ou encore Horton (45 M$) et, comme le filon paraissait très fécond, voilà maintenant que débarque Le Lorax, avec les voix de Z. Efron, T. Swift et D. De Vito, co-réalisé par l'auteur de Moi, moche et méchant (56,4 M$) ; une marmite de succès (moyenne des 1ers week-ends = 48,7 M$ ; , 52,3 avec le Lorax) dans lequel ne pouvait sortir... qu'un nouveau carton animé qui fera la joie des enfants et des producteurs avisés ! Ce Lorax bat le record personnel du doc, osant rêver des 260 M$ du Grinch, et se permet de mettre une déculottée aux cartoons de la cuvée précédente, tel que Cars 2 (66,1 M$) ou Kung fu panda 2 (47,7 M$), pour obtenir la 6ème place des plus gros démarrages animés de tous les temps !!! Forcément le projet du dessous ferait presque pâle figure : Projet X est une association qui fait ses preuves depuis quelques temps : des jeunes, une caméra vidéo, un budget minuscule, un bon producteur (T. Phillips), sauf que cette fois, après le film d'horreur, le film de guerre ou le film de super-héros, on s'attaque à un nouveau genre, la teenage comédie. Et voilà un film qui, comme d'habitude, couvre son budget en 2 jours, sera extrèmement rentable sans pour autant faire gagner énormément d'argent à ses investisseurs (mieux vaut empocher plusieurs centaines de million de dollars pour un Harry Potter au ratio de rentabilité de seulement "5" que les dizaines de millions de dollars d'un Devil inside au ratio de "70"... logique). Dans un style similaire Act of valor perd les pédales pour son second "parcours du combattant" et les soldats fatiguent ; mais le but de la manoeuvre étant de débuter le plus haut possible pour 1/ maximiser la rentabilité du produit aux USA 2/ Faire de la pub gratuitement au film afin de le préparer au marché mondial ; le but est atteint haut la main.

Sécurité rapprochée, avec D. Washington & R. Reynolds, connait enfin la joie de parvenir aux 100 millions et il peut encore caresser l'espoir de venir chatouiller American gangster et ses 130,2 millions de dollars de recettes si son maintient dans les semaines à venir est similaire et par conséquent inférieur à "- 40 %" ; 4 week-end dans le Top 4, c'est une bien belle surprise. As usual : on ne reviendra pas -comme deux fois par an- sur la carrière des films de T. Perry, films qui effectuent des démarrages plus ou moins haut puis s'effondrent immanquablement le week-end suivant : ce fut le cas pour The family that prey (- 58 % de pertes et fracas après un 1er week-end à hauteur de 17,4 M$ ; total en 10 jours = 28,1) et ce sera une nouvelle fois le cas avec Good deeds, ce qui ne lui laisse guère envisager de dépasser de beaucoup les 40 M$... s'il parvient à les franchir. En se laissant un peu aller ce week-end, Voyage au centre de la Terre 2 avec D. Johnson aura du mal à faire chuter Sécurité rapprochée comme il l'a fait avec Je te promets ou Ghost rider 2 et devrait tout de même le faire avec Good deeds, tous ayant été mieux logés que lui lors de leur week-end de sortie : à l'issue de son 4ème week-end de voyage, Voyage au centre de la Terre 3D engrangeait 6,6 M$ en 3 jours, perdait 31 % de fans et ne cumulait que 72,9 M$ ; la lutte finale sera bien évidemment serrée. RAS pour Je te promets avec R. McAdams et C. Tatum qui ne faillit pas à sa promesse de succès et ne plie pas si facilement que ça devant l'afflux de nouveaux films. Target de McG avec T. Hardy, R. Whiterspoon et C. Pine fera le minimum syndical et ce n'est pas une bonne nouvelle pour sa carrière internationale ; il n'empêche que si l'on s'attache au Top 20 il n'y a pas vraiment de gros bides... en route pour une année record ? Des chiffres pas même mérités, voilà ce que je pense du pourtant très pâlichon Ghost rider 2 : l'esprit de vengeance de Neveldine et Taylor, avec N. Cage : en 3 week-end Ghost rider avait amassé deux fois plus de fric, justifié cette fois, et le film effectuait un week-end 2,5 fois supérieur à sa séquelle. Peace, love et plus si affinités de D. Wain avec J. Aniston et P. Rudd est là...

Ils perdent quelques branchages : Disparue avec A. Seyfried et Arrietty. Il l'a fait : The artist de M. Hazanavicius (voir le tableau) franchit enfin les portes du Top 10 après 15 semaines de compétition, pas de quoi pavoiser sur ses scores du week-end non plus, mais cela fait de lui le film français le plus vu aux USA depuis Taken, il surclasse allègrement Colombiana (36,7 M$) et vise à présent les 43,1 M$ du Transporteur 2.

Chronicle est un peu à la peine ce week-end et l'on se sentirait presque déçu de le voir si loin des 100 briques lorsqu'il passera sans mal le million de visiteurs français ; mais tout cela est difficilement comparable : 100 millions de recettes US correspondent à 12,5 millions de spectateurs, sachant que la population américaine est 4,8 fois supérieure à la population française, il fausdrait que, comparativement 2,6 millions de français voient Chronicle ; pour faire simple il faudra que le film soit vu par 1,6 millions de français pour que proportionnellement sont succès soit le même qu'aux USA... The descendants d'A. Payne avec G. Clooney campe sur sa 15ème position, Hugo Cabret de M. Scorsese fait de même mais en place 16 et parait ne pas vouloir sortir du Top, même après 15 semaines. Star wars : Episode 1 : la menace fantôme (3D) de G. Lucas a vécu. Entrée logique de Une séparation qui profite des Oscar pour devenir le film iranien le plus vu de l'histoire aux USA ; mais cela n'a rien de politique. La dame de fer s'amuse avec son prix. La dame en noir avec D. Radcliffe pourrait se faire mordre par le retour des Chipmunks... eh bien non !!

Déboisement : Le territoire des loups de J. Carnahan avec L. Neeson, Miracle en Alaska de K. Kwapis, avec D. Barrymore ainsi que Red tails.