Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

BOX-OFFICE (du 24 - 26 février 2012)

Rang
TITRE
Recettes
(M$)
Variation hebdo
Cumul (Millions de $)
Budget
1
Act of valor
24,5
New
24,5
12
2
Good deeds
15,6
New
15,6
-
3
Voyage au centre de la Terre 2
13,4
- 33 %
76,6
79
4
Sécurité rapprochée
10,9
- 54 %
97,6
85
5
Je te promets
9,9
- 57 %
102,9
30
6
Ghost rider 2 : l'esprit de vengeance
9,0
- 59 %
38,0
57
7
Target
8,4
- 52 %
33,5
65
8
Peace, love et plus si affinités
6,5
New
6,5
30
9
Disparue
4,8
New
4,8
-

10

Arrietty
4,4
- 33 %
14,5
24
11
Chronicle
3,7
- 52 %
58,0
12
12
Star wars : Episode 1 : la menace fantôme (3D)
3,2
- 60 %
40,4
115
13
The artist
2,9
+ 20 %
31,8
13,5 M€
14
La dame en noir
2,7
- 59 %
50,5
17

15

The descendants
2,1
- 27 %
78,5
20
16
Hugo Cabret
1,5
- 9 %
69,4
85
17
Le territoire des loups
0,8
- 75 %
50,2
25
18
La dame de fer
0,7

- 35 %

25,7
13
19
Miracle en Alaska
0,7
- 71 %
18,9
40
20
Red tails
0,4
- 70 %
48,7
58
-
Sherlock Holmes 2
0,4
- 37 %
185,9
100
-
Extrêmement fort et incroyablement près
0,3
- 59 %
31,2
-
-
Underworld : Nouvelle ère
0,2
- 79 %
62,1
70
-
Recherche bad boys désespérément
0,1
- 82 %
26,0
42

 

23 à 17 : la tendance U.S. à sortir de plus en plus de films en wide cette année se confirme ! Seulement voilà, cette semaine il n'y avait apparemment pas grand chose de croustillant à se mettre sous la dent... apparemment... Sur les bases d'un scénario nous évoquant le haut de la carrière de Chuck Norris (Portés disparus, Delta force), je souhaitais à Act of valor d'être meilleur que ce qu'il paraissait être... mais étant interprété, par souci de réalisme, par d'authentiques soldat de la Navy Seal (qui au départ ne devaient être que de simples consultants techniques) il était permis d'y croire un tant soit peu étant donné que le film est en plein dans la vague actuelle d'oeuvres au plus proche de la réalité. Sinon pas de grands commentaires à faire sur ce début en fanfare si ce n'est que l'on attend les retours positifs, ou pas, de la semaine prochaine : on se demande si la tendance "low cost" va perdurer à Hollywood mais dans ce présent Top 20 il n'y a pas un film au-delà de 85 M$ de budget (les 115 M$ de Star wars étant son coût de production et non de conversion en 3D) et le budget moyen de ces films est de 43 M$ (Good deeds et Gone étant eux-aussi de tout petits budgets, ils feraient encore baisser cette moyenne), ils étaient de 35,5 M$ l'année dernière à la même époque, de 60 M$ en 2010. L'étourdissant T. Perry revient devant et derrière la caméra, comme toutes les années, cette fois avec Good deeds ; mais le monsieur semble plus se baser sur le nombre que sur la qualité tant ce nouvel opus à sa filmographie enregistre l'un des plus faibles démarrages de sa courte mais aussi bien remplie que compacte carrière (11 films en 8 ans et encore 3 de prévus jusqu'en 2014), soit pas mieux que The family that prey (17,4 M$) mais encore une tête au-dessus de son plus gros bide, Daddy's little girls (11,2 M$). Soit les afro-américains commencent à être blasés, soit ils attendent le 4ème épisode de Madea ? C'est ceux qui chutent le moins qui s'en sortent le mieux : Voyage au centre de la Terre 2 avec D. Johnson sera donc LE film familial des vacances de février et au bout de 3 rounds va devoir reprendre les comparaison d'avec Voyage au centre de la Terre 3D qui parait encore avoir un tour de retard (week-end 2 = 12,3 M$) et allait devoir attendre un week-end de plus afin de passer la barre des 70 briques ; mais attention : le film n'allait pas chuter au-delà des 35 % durant pas moins de 10 semaines, et sa carrière l'allait pas s'arréter à ce point...

Sécurité rapprochée, avec D. Washington & R. Reynolds, frôle déjà les 100 millions et rêve encore des 130,2 M$ de American gangster ; il va falloir tout de même ralentir les chutes de ce film qui sera prochainement le 3ème plus gros hit de Denzel derrière Le plus beau des combats (115,7 M$). Je te promets avec R. McAdams et C. Tatum a définitivement dépasser le stade des 100 millions (il est d'ailleurs le premier de l'année) et est en train de s'imposer comme l'un des drames romantiques les plus vus de l'histoire, aux côtés de Bodyguard (121,9 M$). Fantômatique, voilà le mot qui me vient à l'esprit à la vue du second tout de piste de Ghost rider 2 : l'esprit de vengeance de Neveldine et Taylor, avec N. Cage : soit un score sur 10 jours pas même égal à celui des 3 premiers jours de Ghost rider -qui perdait 56 % à la même époque- et dont la comparaison avec ses pairs fait pâle figure puisque Green hornet ne lâchait que 47 % d'insectes (63 M$ en 10 jours, donc) et Chronicle fondait à peine moins (- 45 % et 40 M$)... mais ne comparons pas ce qui n'est pas comparable. Target, de McG et avec T. Hardy, R. Whiterspoon et C. Pine se rapproche effectivement du centre, non pas de la cible mais du box office, avec sa chute pondéreuse qui fait suite au beau week-end du President's Day ; pas un projet franchement très rentable messieurs. Peace, love et plus si affinités est une comédie new age de D. Wain avec J. Aniston et P. Rudd et, après un passage obligé par de petites comédies à l'humour qui ne visaient pas plus haut que le maillot de bain, l'auteur nous avait surpris fort agréablement avec Les grands frères et son démarrage haletant (19,2 M$) pour final sympathique de 67,3 millions ; pour cette nouvelle aventure où un couple américain décide de changer d'air ce ne sera pas le même son de piano et même si les investisseurs n'ont une nouvelle fois pas pris trop de risque, nous n'assistons pas à la naissance d'un nouveau "Very bad trip". Disparue avec A. Seyfried sera donc le film qui morfle ce week-end, panique dûe de toutes évidences à l'afflut de nouveautés ; parce qu'il en faut au moins un et que ce sera celui-ci. Arrietty se maintient plus que brillamment puisqu'aucun film du Top 10 ne peut prétendre faire mieux et a presque atteint en 10 journées les 15,1 M$ de Ponyo !

Peu valeureux ils sont : Chronicle (il faut aller le voir ce film, même si vous n'aimez pas les super-héros !!!), Star wars : Episode 1 : la menace fantôme (3D) de G. Lucas, La dame en noir avec D. Radcliffe, ainsi que Le territoire des loups de J. Carnahan avec L. Neeson.

Ca sent forcément les Oscar : après avoir remporté les plus hautes nominations dans quelques 15 cérémonies à travers le monde depuis sa première à Cannes, The artist de M. Hazanavicius (voir le tableau) n'attend plus que le Graal suprême pour décoller défibnitivement au-delà de ses 966 copies et donner du fil à retordre à ses concurrents français puisque Le transporteur 3 vient d'être doublé, et que les 36,7 M$ de Colombiana sont déjà dans le viseur ; plus de 4 millions d'américains ont vu le film et mon petit doigt me dit que ce n'est pas terminé ! Suite avec ces mêmes films qui surnagent et ces autres qui se noient : The descendants d'A. Payne avec G. Clooney se trouve dans la première catégorie, tout comme La dame de fer ou Hugo Cabret de M. Scorsese qui effectue un fin de carrière monumentale, par contre Miracle en Alaska de K. Kwapis, avec D. Barrymore ainsi que Red tails se trouvent irrémédiablement dans la seconde.

Ils s'en sont allés : Recherche bad boys désespérément avec K. Heigl, Extrêmement fort et incroyablement près de S. Daldry avec T. Hanks, S. Bullock, J. Goodman et Underworld : Nouvelle ère. avec K. Beckinsale.

N.B. : Une séparation = 2,6 M$ ; Pina (Wenders) = 2,6 M$. Pas de bagarre.