Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Vendredi 13 n° 2 : Le tueur du vendredi

Steve MINER
(5)

Suite directe. Après le choc du premier (choc visuel -merci Savini- et scénaristique -le tueur mystérieux et le final à se chier dessus), on reprend le même concept mais en copiant le fameux Myers, décimant les ados un à un, sans prendre le temps d'être inventif (adieu Savini), ou surprenant, ou crade (!), avec les mêmes effets de caméra suggestive, les mêmes tics (le final notamment), un rien de cul et du sous-Hermann en guise de musique. L'un des tout premiers slasher, donc on lui pardonnera peut-être historiquement de s'aligner sur les règles d'un genre en construction, on lui pardonnera son manque de profondeur mais pas l'absence de qualité, son manque de recherche et encore moins le gouffre qu'il existe entre lui et son prédecesseur.