Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Scream 4
Détails du film sur InCiné

Wes CRAVEN
(5)

Le cinéma horrifique repart en psychanalyse... et ça commence plutôt bien, surtout après un Scream 3 qui avait laissé de mauvais souvenirs. Wes et Williamson s'amusent avec les codes du genre et font une belle mise en abyme, bien qu'un peu gerbante à force d'être condensé sur les 10 premières minutes ; intelligent, percutant plus que véritablement original, une belle leçon de cinéma de genre en accéléré ; et on sent bien que le scénario hyper réchauffé ne pouvait tenir la distance. On retrouve donc tous nos héros vieillis mais surtout un Craven qui brode exactement le même scénario que son précédent film, My soul to take, qui sentait de toutes façons la recherche évidente et malhonnète d'une nouvelle licence lucrative... d'où le retour à... Bien qu'essayant de jouer sur la vague de "remakes" et autres "reboots" que connait le cinéma horrifique en ce moment, on se rend vite compte que le monsieur s'excuse auprès des vrais cinéphiles afin de toucher un plus jeune public qui ne connaissait pas la saga originelle ou n'en a pas forcément souvenir. Giallo sans originalité aucune où les meurtres s'emboitent jusqu'au pseudo-twist final qui ne surprendra que ceux qui n'avaient jamais assisté à un twist façon "Scream", ce film n'a plus rien à prouver, ni vis à vis des slashers, ni vis à vis de la saga. Hors mis quelques scènes bien senties, quelques trouvailles fidèles à l'esprit du film, on fini par attendre de plus en plus impatiemment une fin qui tarde à venir et finira... en eau de boudin, absurde et sans second degré aucun, massacrant l'oeuvre en sa conclusion. Un film vain, 100 % commercial, bête à trop vouloir en faire et, finalement, atteignant le même niveau qualitatif que ses confrères. The end ? Hein ?