Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Scream 3

Wes CRAVEN
(8-9)

Craven ne tient plus ses promesses (le 3éme : tout peut arriver !) on n’a droit qu’à des surprises artificielles, on finit même par compter les morts avant la happy end. A trop vouloir briser les règles, le film se mord la queue ; lassitude oblige ? Moins de matière que le 2 ? On se fout de qui savoir qui et le tueur, on sait qu’on ne peut le deviner ? Rien d’original n’est apporté à la série et ce film ne sait plus s’il doit faire rire (parodie, auto-parodie pas toujours volontaire) ou peur (on sursaute moins et les effets sont rébarbatifs –cf. tout le casting fini par sortir d’on ne sait où pour nous surprendre, accompagné d’une musique stridente… lourd !). La réalisation de Craven est amoindrie par cette mise à nu. Reste un slasher meilleur que la moyenne où la psychologie des personnages l’emporte sur les coups de masse. The end.