Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

Sans identité = 1 001 947 entrées !!!

BOX-OFFICE (du 13 au 19 avril 2011)
Rang

TITRE

Entrées
Variation hebdo
Cumul (Millions)
Budget
Nbre de copies
Moy / Copie
1
Rio
601 000
New
0,601
90 M$
667
901
2
Scream 4
533 000
New
0,533
40 M$
440
1 211
3
Titeuf, le film
287 000
- 22 %
0,655
15 M€
613
469
4
Numéro 4
190 000
- 27 %
0,450
60 M$
270
704
5
La proie
180 000
New
0,180
9,7 M€
300
601
6
Mon père est une femme de ménage
141 000
New
0,141
5,9 M€
198
710
7
Rango
114 000
- 25 %
1,102
135 M$
602
190
8
Tous les soleils
87 000
- 20 %
0,384
2,1 M€
344
252
9
Le flingueur
85 000
- 31 %
0,208
40 M$
194
438
10
Sucker punch
83 000
- 38 %
0,518
82 M$
412
203
11
Morning glory
80 000
- 35 %
0,202
40 M$
239
336
12
L'agence
71 000
- 25 %
0,644
50 M$
256
277
13
Winnie l'ourson
67 000
New
0,067
- M$
380
177
14
Pina
63 000
- 6 %
0,131
3,2 M€
103
615
15
Big mamma : de père en fils
63 000
- 29 %
0,319
32 M$
209
301
16
Les femmes du 6ème étage
43 000
- 26 %
2,145
7 M€
316
135
17
Rabbit hole
39 000
New
0,039
5 M$
91
433
18
Ma part du gâteau
33 000
- 40 %
0,992
7,9 M€
292
112
19
Le discours d'un roi
32 000
- 29 %
2,941
15 M$
256
125
20
Je n'ai rien oublié
22 000
- 57 %
0,180
- M€
196
111
-
Winx club, l'aventure magique en 3D
21 000
- 13 %
0,045
- M€
185
113
-
The company men
20 000
- 47 %
0,149
15 M$
75
272
-
Le mytho
16 000
- 46 %
0,250
80 M$
45
357
-
La nostra vita
16 000
- 39 %
0,041
- M€
83
189
-
Philibert
9 000
- 81 %
0,056
12,1 M€
201
45
-
Chez Gino
5 000
- 79 %
0,101
7 M€
76
63

Sous le soleil de Rio !!! Rio de C. Saldanha démarre solidement, sans pour autant faire tout péter (5ème plus grosse semaine de l'année derrière les 605 000 de True grit...), un cheveu en-dessous de L'âge de glace (618 000 enfants poilus) et pas même à l'épaule de Dragons (674 000 dresseurs) ; étant donné que les deux films ont suivi un parcours radicalement différent (3,030 et 2,317) on peut imaginer un score de 2-2,5 millions s'il se maintient parfaitement bien durant les vacances... sauf que le soleil pourrrait, à lui aussi, lui nuire gravement. Scream 4 signe le grand retour au "sommet" de W. Craven avec son casting originel. Le réalisateur n'avait pas fait mieux depuis Scream 3 en 2000 (1 396 000 spectateurs) et sort d'un long passage à vide ; cette fois il se situe à mi-chemin entre Scream 2 (803 000) et Scream (337 000), ce qui n'est pas si mal et devrait lui permettre de se hisser non loin des 2 millions, soit le plus faible score de la saga. Assez faible chute pour le héros des cours d'école, Titeuf, le film est encore bien loin du million et il lui reste une grosse semaine de sursis pour ne pas faire pâle figure face aux 1 374 000 entrées de Astérix et les Vikings ; un succès en demi teinte, comme la mêche du p'tit !
Numéro 4 de D.J. Caruso avec T. Olyphant trace sa route, dépassant au passage les scores de Paranoiak (430 000 paranos) et ceux de Taking lives (441 000 vies), soit le plus gros score du réalisateur sur le territoire français. Avec La proie d'E. Valette les français reviennent à l'action avec une réussite guère évidente car une moyenne par copie peu engageante, très loin d'égaler la mastodonte Largo Winch 2 (588 000 actioners sur 532 copies) ou A bout portant (303 000 tireurs sur 308 copies) ; mais à ce niveau peut-on les comparer ? Porté par F. Cluzet, Mon père est une femme de ménage semble devoir passer anodinement sur le box office, à moins d'un miracle vacancier... La concurrence commence à être forte pour Rango de G. Verbinski mais c'est plus son parcours déjà "long" dans le Top 10 qui freine ses ambitions ; un millionnaire de plus ! Tous les soleils de P. Claudel, fait de son mieux pour éclairer le box office pascal, mais ce n'est pas encore ça, malgré les efforts louables (plus faible chute du Top 10)... Le flingueur de S. West avec J. Statham se laisse glisser mais moins sauvagement que Hyper tension ne le fit en son temps (- 67 % pour un total / 2 semaines de 174 000 entrées) mais ne marquera pas plus son temps. Sucker punch de Z. Snyder avec E. Browning éponge les restes du Top 10.
C'est pas le Brésil pour : Morning glory de R. Michell avec H. Ford et R. McAdams (qui essaiera de rattrapper Dérapages incontrôlés = 262 000 dérapés), L'agence avec M. Damon, E. Blunt et T. Stamp, Big mamma : de père en fils de J. Whitesell avec M. Lawrence et Pina, le docu 3D de W. Wenders qui fait encore des miracles.
Les enfants ont grandi, les générations passent et les légendes s'en vont (au loin) : le cas Winnie l'ourson illumine cette théorie puisque de tous les derniers films issus de ce joli petit monde, il est celui qui part le plus mal (et c'est rien de le dire !), malgré une grosse combinaison de salle ; une érosion certaine entre le premier tome (dont je ne dispose pas des chiffres...) et l'avant-dernier opus (Winnie l'ourson et l'éfélant = 183 000 entrées), d'ailleurs si l'on considère les scores finaux de la saga dans son entièreté, voici ce que ça donne : Les aventures de Tigrou (2000) : 844 000 ; Les aventures de Porcinet (2003) : 768 000 ; Winnie l'ourson et l'éfélant (2005) : 520 000... c'est plus clair là ? Les femmes du 6ème étage de P. Le Guay avec F. Luchini et S. Kiberlain redescendent à pieds. Rabbit hole est un drame poignant (avec une N. Kidman exceptionnelle !!!) de J. C. Mitchell avec N. Kidman et A. Eckhart qui débute sous un soleil moins hospitalié que Shortbus (48 000 entrées) et ne peut se permettre de penser qu'il a les moyens de finir aussi haut (124 000). Ma part du gâteau de C. Klapisch, Le discours d'un roi avec C. Firth et H. B. Carter (enfin vu ! Superbe réalisation, très recherché et un sujet qui sort des sentier battus tout en vous emportant irrémédiablement par son écriture très fluide et des acteurs chevronés) et Je n'ai rien oublié de B. Chiche avec G. Depardieu font la clôture.
Dans les favelas : The company men avec B. Affleck, T. L. Jones et M. Bello, Philibert, comédie avec J. Renier et A. Astier, Le mytho de D. Dugan avec A. Sandler et J. Aniston, La nostra vita de D. Luchetti, Winx club, l'aventure magique en 3D, Chez Gino de S. Benchetrit.

La part de marché des films français sur le Top 20 (et plus si affinités...) est de 27,82 % (- 8,3 points) cette semaine.