Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Land of the dead

George A. ROMERO
(13-14)

Ca y est : les zombies évoluent, s'organisent, se révoltent... s'humanisent. Alors que les vivants poursuivent leurs massacres aveugles ou vivent reclus, loin de la réalité d'en bas, dans de belles tours d'ivoire. Cette version gore de l'éternel fossé entre riches et pauvres est une suite tout à fait logique à la saga de Romero ; énergique, assez fine, bourrée d'idées pour de belles et bonnes grosses scène de cinoche, par le biais d'un scénario intelligemment agencé et haut en couleur ou déborde l'action... des personnages de ciné B, de solides dialogues, une trame très oldies, très J. Carpenter (du temps de NY 1997), avec des tics de séries pas vraiment révolutionnaires qui prennent parfois un peu trop le dessus et une trame convenue : un groupe paramilitaire mixte a pour mission de récupérer un objet pour un riche salopard. Oui, mais en parallèle l'avancée et la révolution des zombies est hautement excitante, le gore totalement décomplexé (George s'en est carrément donné à coeur joie !), des FX aussi multiples que variés et hyper-jouissifs ! L'ouverture final laisserait-elle entendre un ultime opus où vivants et zombies vivraient en parfaite harmonie ?