Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Diary of the dead

George A. ROMERO
(12)

Attention : ceci n'est pas un film de zombis ! Car le franc-tireur Romero utilise des zombis comme certains réalisateurs font d'une actrice leur muse. Le but premier de cette oeuvre singulière est bien évidemment d'être une charge terrible sur les médias, ceux qui font l'actualité et ceux qui en vivent, une charge contre la sur-médiatisation, le pouvoir néfaste des images et l'absence totale et irrémédiable d'objectivité du 5ème pouvoir. Une charge bien analysée, justifiée et d'une grande justesse, surprenante dans sa tonalité. D'ailleurs cet opus n'a à mon sens rien à voir avec la quadrilogie originelle qui tient à sa chronologie de la zombification du monde. Je reprocherais quand même à George de n'avoir pas su renouveler du tout, trouver un angle d'approche nouveau pour porter bien haut ses idées, son regard sur notre société : on assiste à une nouvelle invasion, on reprend tout depuis le début -mais avec la caméra à l'épaule pour la 1ère fois-, on nous ressort toutes les caractéristiques bien trop connus de ses monstres plus humains qu'on ne veut bien le dire, les mêmes scènes gores, sans rien y ajouter de neuf pour sortir du lot ; un peu comme si l'argument "intellectuel" du film se suffisait à lui-même. Pourtant il semblait que le réalisateur avait l'intention de se regarder dans le miroir dès le départ...