Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Halloween ends
Budget = 20 M$
BOX OFFICE France = 364 / 29 837 - 188 000 - (? 000) entrées
BOX OFFICE USA = 40,1 / ? M$
BOX OFFICE Monde = (94,7) M$
 

Numéro 12, fin de la trilogie... Exit le 3ème âge, bonjour la jeune génération.
Difficile d'aborder sérieusement un film issu d'une interminable série entrecoupée de hors sujet, de remakes et autres reboots, et dont la timeline n'a plus grand chose de raisonnable (si l'on juge la saga dans son entièreté).
Halloween ends (le titre s'avère déjà être une escroquerie) se cache derrière une introduction qui ne va pas là où on l'attend puis semble vouloir jouer la carte d'un ultra classicisme qui se veut référentiel mais s'avère au final n'être qu'ennuyeux : avec son lot d'ados qui terrorisent un des leurs et une Laurie qui (sur)vit avec son trauma.
Le démarrage est long, mais sans doute est-ce nécessaire afin de ne pas se répéter et de travailler au corps la psychologie des héros. Cependant le film se permet enfin de sortir une idée digne de ce nom et de cette interminable saga : le passage de relai. Effaçant l'indéboulonnable Michael Myers, mettant en retrait Laurie Strode. Si l'exploitation du thème peut paraître inconséquente, maladroitement traitée, elle prend soin de ne pas trop retomber dans les travers du slasher de base, celui qui ne cherche qu'à combler la seule attente de certains spectateurs, et garde le focus sur son idée de base. Dans Halloween ends on comprend que le Mal est immortel, contagieux même, et capable d'atteindre sa proie de toutes les manières possibles et imaginables. La boîte de Pandore est donc ouverte !
Avec quelques bonnes idées de mise en scène, le film a le mérite de se démarquer, de chercher à se dépasser, même au travers de son imperfection : notamment ses vingts dernières minutes qui se bornent à tirer un trait sur le reste du film ! Michael n'est finalement qu'un homme bêtement crucifié ? Et le Mal ultime engendré par John Carpenter, un pantin, et non plus LA matrice ??
Halloween ends nous propose un vrai recul sur la saga, voir une réflexion sur le mal, et nous offre l'un des 5 meilleurs épisodes.

NOTE : 12 / 20

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-