Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Halloween 5

Dominique OTHENIN-GIRARD
(1-2)

Un « Vendredi 13 » familial qui, sans se soucier d’un quelconque récit, nous livre des faits sans structure, sans substance émotive ou effrayante, sans suspense construit ; des évènements aussi incongrus qu’inutiles. Un réalisateur en vacances permet à ce navet sans saveur d’atteindre le niveau gratifiant de débilité supprême. Et on ne parle pas des stéréotypes éculés qu’aucun Albert Band, Roger Corman ou même Fred Olen Ray n’oserait plus employés ! Un « Vendredi 13 » dans toute sa nullité mais sans de jubilantes scènes gores (KNB ? ? ?). Pour exemple cette scène : durant 5 épisodes (enfin 4…) le monstre cherche à tuer la fille ; alors qu’il peut y parvenir il arrête sans raison (enfin si… la perspective d’un n°6 !), il a soudain perdu sa vive envie de tuer, il ôte son masque pleure… et laisse la fille s’échapper. Là, on aurait presque envie de l’aider un peu…

D. O.-Girard est aussi le réalisateur de "La malédiction 4"