Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Annabelle 2
David F. SANDBERG
Budget = 15 M$
BOX OFFICE France = 914 / 102 663 - 481 000 - (1 132 000) entrées
BOX OFFICE USA = 35,0 / (102,1) M$
BOX OFFICE Monde = (305,8) M$
 

Nous voici donc contée l'histoire originelle de la poupée (et de la petite fille qui va forcément avec) Annabelle ; qui débouchera comme aime à le rappeller la fin sur le pitoyable spin of et la série "Conjuring". Et, à bien y regarder, un film d'horreur moderne arguant de possession semble très souvent se décliner ainsi : une première scène choc pour se mettre dans l'ambiance (réussi), une maison trop grande et forcément inquiétante (mais cette fois perdue au beau mileu de la campagne), des portes qui s'ouvrent toutes seules, des objets qui ont la bougeotte, des lumières / lampes-torche qui vacillent, une chambre interdite d'accès, une épouse malade et un objet démoniaque. Et roule ma poule. Difficile de contester l'efficacité du film par lui-même, l'adjonction de l'environnement, de la fillette handicappée et des personnages dramatiquement intéressants, d'une caméra impliquée fisant que cela fonctionne. Cependant, question originalité on repassera. Le scénario se borne à une histoire évènementielle, relevée de quelques scènes horrifiques biens senties, mais qui n'avance finalement pas grand chose ; comme si le scénariste avait eu peur de ses explications banales, comme le laisse à penser une fin vite torchée. Ce même genre de film sans grande imagination côté "origines", passant un peu rapidement sur le fond (si tous les accidentés se mettent en colère...) et qui plus est n'osant pas trop secouer le spectateur. Sans parler des inévitables "coups" difficiles à gober : la nonne inconnue sur la photo, les griffes de la fillette sur le parquet, la fille handicappée que l'on cherche à l'étage...etc). Et pour ce qui est de la psychologie infantile, on repassera : la gamine qui part seule dans la nuit après une journée traumatisante et moults évènement troublants n'est pas crédible du tout. La réalisation est un peu à l'image du film : efficace, aérienne, soignant ses transitions, mais il lui manque un trait de génie. Une petite moyenne...

NOTE : 9-10 / 20

La critique des internautes
 

 

NOTE : - /20

-