Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La nonne
Corin HARDY
Budget = 22 M$
BOX OFFICE France = 1 196 / 130 359 - 635 000 - (1 394 000) entrées
BOX OFFICE USA = 53,8 / 117,5 M$
BOX OFFICE Monde = (365,6) M$
 

Simpliste dans sa trame, trop carrée dans sa forme, élagué dans son fond. On a du mal à déterminer si c'est un homage absolu maladroit et déplacé mais on se croirait dans un film transylvanien, à la recherche d'un quelconque Dracula : après une mort irreligieuse un enquêteur du Vatican se rend en Roumanie, dans un monastère glauque et éloigné du village ; on y retrouve tous les aspect du classique, jusqu'à l'auberge et les superstitions, le duc en lieu et place du comte, et même un Vlad répondant au nom de Valak.
La saga Conjuring s'appauvrit de films en films, de spin off en spin off, et empreinte des sentiers désormais foncièrement balisés, dans les moindres détails, et d'un ennui plus profond qu'épouvantable. On a donc droit à un script à "jump scares" trop bien huilés pour être honnêtes ou même efficaces, une oeuvre montée à la hache, manquant cruellement d'originalité et d'une patte afin de créer une atmosphère tangible, s'évertuant à courir après des fantômes une heure trente durant. Tous les écueils du genre sont présents, dans chaque recoin du scénario ou de l'image, et ce jusqu'en sa toute fin. De plus, après nombres de visions cinématographiques dont le 7ème art a été témoin des centaines de fois, on ne s'embarrasse surtout pas d'autres explications que "c'est un démon". C'est du cinéma horrifique visant clairement un public jeunes et encore non sevré d'épouvante.
Le film se fout par ailleurs éperdument de la religion alors qu'elle est le thème central et qu'il y avait matière à disserter, à être plus mystique, viscéral voir provocant. Mais, ici, à part briser des reliques... Vraiment très faible.

NOTE : 4 / 20

Voir : Les sagas Conjuring - Annabelle
La critique des internautes
 

 

NOTE : - /20

-