Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Dragons
Budget = 165 M$
BOX OFFICE France = 3 351 / 120 694 - 674 000 - 2 314 000 entrées
BOX OFFICE USA = 43,7 / 217,6 M$
BOX OFFICE Monde = 494,9 M$
 

(Film vu en 2D, 1ère vision = 10-11 / 20) Après les amitiés entre un enfant et un singe (Mon ami Dodger), un éléphant (Sunny), une otarie (André), un renard (Le renard et l'enfant), une orque (Willy), un chien (Winn-Dixie, Skip...les exemples sont légions !), voici le temps des dragons. Pourquoi pas ? Mais alors est-ce pour cette même raison -l'abscence d'originalité fondamentale- que ce film est un brin ennuyeux ? Est-ce parce que le trailer nous a déjà dévoilé toute l'histoire dans ses moindres détails et ce des mois avant que l'on pose nos fesses dans le fauteuil douillet de notre ciné préféré ? Oui... c'est assez bête. Mais il faut bien dire que cette histoire ne va jamais et surtout pas chercher très loin. Voilà le topo : un ado est à l'écart de tous les siens (son père en tête) car maladroit, il ne peut voir son rêve s'accomplir -devenir un chasseur de dragons-, il est secrètement amoureux d'une jeune viking, il va rencontrer un dragon (c'est dans le titre V.O. : "Comment entrainer son dragon.") ; vous ne voyez vraiment pas comment tout cela va se passer ? Ni se finir ? Hors mis une "petite surprise", la mythologie des dragons, pourtant riche d'après le film, ne sera pas vraiment approfondie (toutes ces espèces de bestioles méritaient amplement un traitement en profondeur), la petite morale de l'histoire restera la même que dans les autres oeuvres du genre (les animaux sont nos amis) et on n'aura pas droit à une petite dissertation sur les moeurs vikings (je ne parle pas d'un cours d'histoire : on est dans un film familial !). Non, cette oeuvre est avant tout spectaculaire : une caméra libre et extrêmement fluide, des décors somptueux, une technologie toujours à la pointe (l'océan, les vibrations et flottements des tissus, les poils sur les bras des personnages...etc), des envolées musicales très lyriques et un final qui "pète sa mère" au niveau visuel. Les enfants doivent-ils voir ce film sans parents trop exigeants ???

Seconde vision : bizarrement la seconde vision fut meilleure ; pas tant d'ennui que ça alors que cette fois je connaissais l'histoire à fond, un scénario qui finalement manie plusieurs types de couches (l'amitié avec le dragon et son évolution, les entrainements et l'apprentissage, les liens avec la viking, les liens avec les adultes -ces 2 derniers étant sans doute les moins passionnants-, la mythologie des dragons plutôt excitante...) et ce sont les forces de ce film. Les dialogues sont assez croustillants. Le final est surprenant, voir émouvant si on le met en parallèle avec le handicap du dragon...

NOTE : 12 / 20

Voir : Dragons 2
La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-