La chute de la maison Blanche est un film d'action formel qui tente de s'auto-dynamiter par quelques effets de scénario (le trauma), afin de mieux rebondir tout aussi artificiellement. Et puis ça cartonne en nous balançant à la tête le fameux couplet post-11 septembre, en tuant des centaines d'innocents afin de naïvement montrer qui sont les méchants, méchants semblant débarquer de nulle part et frappant un symbole... et si, justement, l'on démystifiait ce foutu personnage et sa baraque ??? Le vieux fantasme ricain d'une guerre sur son territoire dans sa plus ringarde des représentations ; la toute relative efficacité de ce produit et sa violence frontale n'ont jamais rendu un film novateur... celui-ci ronronne abominablement.