Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Jurassic Park
Budget = 63 M$
BOX OFFICE France = 9 026 / 269 911 - 2 257 000 - 6 554 000 entrées (+ 205 000 en 3D)
BOX OFFICE USA = 47,0 / 358,9 M$ (+ 45,4 en 3D)
BOX OFFICE Monde = 1 033,9 M$
 

Une excellente mise en bouche et un montage alterné finaud qui nous prend la main jusqu'au fameux parc dont la découverte reste un moment d'étonnement et d'émotion, comme au premier jour. Accompagné d'un thème musical immortel.
(Commentaire issu de ma 1ère vision ciné, en 1993, et que j'ai souhaité conservé, même s'il n'est plus tout à fait exact...) Aussi incroyable que cela puisse paraître, ils y sont arrivés… A quoi ? A ce que, dans leur domaine de prédilection, les physiciens, les philosophes, les médecins, les politiciens et bien d’autres encore cherchent à atteindre depuis que l’homme est homme. De quoi je parle ? Mais de la perfection bien sûr ! De la création cinématographique de ce qui n’existe pas… et le tout en un petit siècle ! Le teaser de ce film fera d'ailleurs date...
Jurassic Park est avant tout un spectacle pure, effroyablement efficace et à destination de tous : ce qui ne l'empêche nullement d'être éducatif dans sa première demi-heure, en tous les cas toujours réflexif quant au bien fondé d'une telle entreprise, étudiant le problème dans ses moindres détails ; et respecteux envers ses aînés (Quand les dinosaures dominaient le monde). Epatant. Oui, et après avoir vu et revu un nombre incalculable de fois ce film, on est toujours saisi par la lucidité du réalisateur sur chacun des plans de son film, par la manière dont il mène son action tambour battant, à bout de souffle, par la fluidité de son suspens et par la façon dont il sait magnifier certaines séquences. Spielberg se révèle à nouveau un grand maître, oeuvrant entre plans magnifiques et d'autres tout aussi spectaculaires, ne cédant jamais à l'appel d'un spectacle purement familial : on y voit un joli brin de gore, un air de sadisme, de l'humour parfois très noir et une scène où un T-rex s'acharne sur un jeune enfant !
Jurassic park est une visite guidée grandeur nature qui se transforme en une partie de chasse géante que n'aurait pas reniée Ray Bradbury, servi par des dialogues qui sont une pure friandise, des personnages marquants, un humour fringuant et des effets redoutables de puissance et d'ingéniosité. C'est un scénario plus complexe qu'il n'y parait (un mélange pédagogique doublé d'une aventure, couplé à une double menace), regorgant de scènes inoubliables, à la qualité technique rare ; de même il s'agit sans doute l'épisode de la saga qui prend le plus de temps pour ses personnages, notamment pour ce couple de double héros à l'équilibre masculin / féminin parfait.
A voir, à revoir, et à revoir encore : un émerveillement perpétuel.

NOTE : 17-18 / 20

La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-