Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les indestructibles

Brad BIRD
(8-9)

Les personnages font exactement ce que l'on attend d'eux : disserter sur les super-héros (avec moins de profondeur que dans Incassable). Et nous on attend que quelque chose se passe, derrière l'idée des héros prohibés (comme les X-men), derrière cette sâle impression que Disney a cédé à la mode des supermen en collant (pas originaux nos héros : un peu de Flash, de Richard Reds et de Superman...), derrière de belles images pleines de technologie (mais cette fois pas l'ombre d'un hommage aux comics pourtant bien inspirateurs... pas un trait ou une couleur), derrière des gags extrèmement mous et une intro vraiment très longue (on oublie beaucoup la famille...). Une histoire trop simplissime avec quelques petits élans (les sociétés d'assurance, l'hypocrisie des hommes...) et des rechutes (genre : Spy kids chez les vieux ou le coup du méchant surprise guère surprenant). De très encombrantes références et une grosse déception pour l'image de Pixar ; tout du moins celle que j'en ai.