Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Hannibal Lecter : les origines du mal

Peter WEBBER
(10-11)

Expliquons le mythe... Un enfant traumatisé par la violence de la guerre (il y voit sa famille mourir de vant ses yeux), un enfant forcé au cannibalisme et rendu fou par le crime commis sur sa petite soeur, quelques clins d'oeil porcins... Le film est une véritable préquelles : il explique en revenant dans le passé du personnage et lui construit une histoire logique, en faisant un être humain à part entière, lui trouvant en quelques sortes des excuses à sa sauvagerie. En lui-même le film est tout à fait honorable artistiquement, bien que s'éloignant de plus en plus du côté horrifique de la saga (l'explication "réaliste", un regard moins voyeur, une atmosphère moins pestilentielle, des crimes hors champ...). Mais je ne suis absolument pas convaincu par le fondement même du scénario : pas convaincu par cette vengeance qui constitue une vraie dichotomie dans la mesure où Lecter nous est présenté par son entourage comme un monstre, mais restera pour le spectateur un énième vengeur à la croisade sommes toutes logique et compréhensible. Je ne nie pas l'aspect ambigu de Lecter, mais il reste une question en suspens : une fois assouvi de vengeance, pourquoi poursuit-il son oeuvre monstrueuse ? Le spectateur reste sur sa... faim.