Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Dragon rouge

Bret RATNER
(6-7)

Pourtant il y avait un véritable casting de rêve, une ambiance sonore digne... En voulant revenir aux "sources" (et c'est déjà pas malin...), il se plante. Premièrement Ratner plombe sa première scène de dialogue, choisissant la neutralité et ôtant ainsi à Hannibal sa place de "héros" -ce qui donnait au(x) film(s) toute sa saveur. Ensuite le scénario est véritablement une parodie du numéro 1 -quand Scott (j'ai encore revu le film et je le trouve toujours aussi bon !) faisait au moins évoluer le mythe, se l'appropriait. Ce rabachage semble réellement absurde et sans saveur, l'atmosphère n'y est jamais glauque (merci à la photo toute hollywoodienne) et l'enquète policière malhabile (l'introduction du tueur, le final...etc) et pas plus finaude que ça. Car, finallement, le problème est véritablement là : le mythe en prend un sâle coup, l'épouvante des précédents opus tournant au vulgaire policier, retombant sur les pattes et les traces d'un film de serial killer bas de gamme.