Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

ENFIN !!!!!!!!!!!!!!!!! Rappel du classement des super-héros aux box-offices... Iron man s'offre le 4ème plus gros démarrage de chez Marvel !

BOX-OFFICE (du 2-4 mai 2008)
Rang
Titre
Entrees
(Million de $)
Variation hebdo
Cumul (Millions de $)
Budget
1
Iron man
98,6
New
102,1
186
2
Le témoin amoureux
14,8
New
14,8
40
3
Baby mama
10,1
- 42 %
32,1
30
4
Harold & Kumar escape from Guantanamo Bay
6,1
- 59 %
25,4
12
5
Sans Sarah rien ne va !
6,1
- 45 %
44,7
30
6
Le royaume interdit
4,2
- 63 %
45,1
70
7
L'ile de Nim
2,7
- 41 %
42,5
37
8
Prom night
2,4
- 47 %
41,4
20
9
Las Vegas 21
2,0
- 50 %
79,0
35
10
88 minutes
1,5
- 57 %
15,4
-
11
Horton
1,3
- 46 %
149,8
85
12
Manipulation
0,9
- 62 %
4,0
25
13
Drillbit Taylor, garde du corps
0,7
+ 85 %
31,2
40
14
Au bout de la nuit
0,7
- 67 %
25,1
20
15
Expelled : no intelligence allowed
0,7
- 51 %
6,6
-
16
The visitor
0,6
+ 27 %
1,6
-
17
Jeux de dupes
0,6
- 69 %
30,3
58
18
Smart people
0,3
- 64 %
8,9
-
19
Young@heart
0,3
+ 44 %
0,9
-
20
Shine a light
0,3
- 35 %
4,8
-
-
Super héros movie
(0,2)
- 77 %
25,3
-
-
Under the same moon
(0,2)
- 51 %
12,1
-
-
Les ruines
(0,1)
- 66 %
16,9
-

Personne ne pouvait rien "fer" contre Iron man (on n'avait pas vu un score aussi élevé depuis mai 2007 et Pirates des Caraïbes 3 !)... Passé le moment sublime de l'extase -la saison cinématographique des blockbusters est vraiment lancée !-, Iron man (Favreau) doit se confronter à ses pairs. Si pour le réalisateur il n'y a pas photo (le pitoyable Elfe ouvrait à 31,1 M$, soit autant que le seul 1er jour du héros de fer), Stark savait qu'il ne pouvait pas se frotter à Parker (le 3ème ouvrant à plus de 150 M$ !) mais son envolée n'est rien de moins que la 4ème du genre, juste entre X-men 3 (102,8 M$) et Spidey 2 (88,2 M$) ; soit une immense satisfaction pour des producteurs qui savent désormais que le film franchira largement la barre des 200 briques... mais de combien ? Y-a des fois où on a l'impression que la qualité paie... Avec 7 fois moins de pépettes dans la besace, le "mariage movie" Le témoin amoureux (trailer) de P. Weiland -l'un des réalisateurs de Mr Bean- a au moins osé sortir en même temps qu'un Marvel, histoire de rameuter quelques jeunes filles célibataires. Pour sa part Baby mama glisse mais fait presque un pied-de-nez à son nouvel adversaire du dessus.
Les jeunes ont plaqué Harold & Kumar escape from Guantanamo Bay pour Tony et Obadia ; qu'importe le film est amplement remboursé et l'opération méga-rentable ! S'en suivent une floppée de film qui tournent à 40-50 millions de dollars de recette pour des budgets globalement inférieure à 40 patates : du joli petit succès de Sans Sarah rien ne va ! au bide du trop lourd Le royaume interdit de R. Minkoff, avec Jet Li et Jackie Chan (Sarah va leur mettre la pâtée !), en passant par le tout de même décevant L'ile de Nim, avec G. Butler et J. Foster, le très rentable Las Vegas 21 de Robert Luketic -qui n'atteint pas en 38 jours ce que Iron man fait en seulement 3 ; ça calme !- qui ne devrait pas tarder à surclasser Jumper et Cloverfield (!) et devenir le 3ème plus gros succès de l'année !!! Prom night a mal au jambes et 88 minutes de J. Avnet restera une semaine durant le gros bide du Top 10.
Même un super-héros ne les sauvera pas : Manipulation et Horton (qui sent son titre de Number one lui échapper).
Au bout de la nuit, avec K. reaves et F. Whitetaker, collapse à n'en plus pouvoir (mais il y a pire !), Expelled devient mine de rien le 13ème plus gros succès du genre "documentaire" et Drillbit Taylor (de S. Brill) qui semble avoir bénéficié du trop-plein des salles diffusant son grand frère de la Paramount (+ 6 places). The visitor effectue encore une bonne petite remontée et reste le petit film à suivre. Suite avec le "pire" évoqué plus haut : Jeux de dupes (de et avec G. Clooney) et ses pourcentages qui frisent l'indécence... Young@heart est un docu (décidément !) sur des personnes âgé chantant le rock 'n roll. Assurément encore une semaine de repis pour Smart people avec D. Quaid et S. J. Parker et Shine a light (M. Scorcese).
Atterissage pour, Super héros movie, Les ruines et ou Under the same moon