Tom à la ferme est un beau film formel, thriller qui serait intense avec un scénario moins indigent et sans doute moins centré sur les personnages et cette psychologie peu valorisante puisqu'attendue. Un enterrement, un mystérieux jeune homme qui fait irruption dans la vie d'une famille de paysans : le pseudo-mystère ne tient pas deux minutes, le ressort du film est à ce stade déjà usé et le spectateur va basculer dans une forme d'attente insatisfaite ; la violence y est toute relative, le jeu pervers tout en nuances et rien ne viendra prendre le relai de nos attentes. Alors il faut se rattacher à la noirceur, à l'ambiance poisseuse, entre un film de Cronenberg et Massacre à la tronçonneuse (sic !), à une photo dépressive, à une réalisation à la fois pure, intense et d'une rare subtilité. Attendons Mommy pour crier au génie.