Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Mommy
Budget = 4,9 M$
BOX OFFICE France = 2 685 / 52 328 - 340 000 - 1 195 000 entrées
BOX OFFICE USA = 0,5 / 3,5 M$
BOX OFFICE Monde = 13,0 M$
 

Mommy n'a pas usurpé la réputation de son réalisateur : un esthète incroyable qui, l'air de rien nous balance son film, ses personnages en pleine gueule. Le format 1:1 y aidant beaucoup -même si ce n'est pas sa raison essentielle d'être-, étouffé que nous sommes par ces visages, ces corps, ces vies... misérables. Les images, derrière la première et fausse impression de vulgaires photos tenues par une caméra à l'épaule, sont tout simplement magiques, on a vraiment du mal à savoir par quel procédé -il y en a, en fait, une multitude variant en fonction des sujets filmés- ce diable de réalisateur parvient méthodiquement à transmettre autant de choses, qui plus est avec une aussi petite image, à capter avec autant de justesse toutes les émotions qui transpire sur l'écran, de l'amour à la violence en passant par l'humour. On s'éloigne rarement de ce "couple", de ce trio atypique, des petites gens coincés dans leur (cadre) pauvreté, leur maladie, leur mal-être, l'étroitesse de leur (cadre) vie et de leur avenir : et c'est justement quand l'espoir survient que Dolan choisit d'ouvrir le champ des perspectives, accompagnant son geste d'un plein écran libérateur. Il s'enchaine dans ce film des scènes absolument bouleversantes (celle du rêve me hantera longtemps, la dernière scène avec le trio également), soulignées de musique soigneusement choisie et magnifiée par des acteurs dont la performance est sans doute ce que j'ai vu de mieux cette année. Je ne partais pas conquis, j'en reviens étonné et absolument ravis.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-