Jack Reacher pose la question : comment intéresser les spectateurs à une enquête sur un crime immonde et découlant de la folie, dont les victimes ont été choisi au hasard, comme dans un attentat, et dont on connait le coupable ? Une réflexion en parallèle sur la peine de mort y parviendra-t-elle ? Non : l'intérêt est tout autre. Des dialogues cinglants ne parviennent pourtant pas à éviter au film de brasser un peu de vent dans sa 1ère partie, l'intrigue restant diaphane jusqu'à ce que la machination soit mise à jour au gré d'une enquête tortueuse et passionnante, digne de ces bons vieux livres de Sherlock Holmes. Si le début est un peu frêle, mal pesé, la montée en puissance est remarquable, le film se retourne efficacement et fait montre d'une réalisation tonifiante et assez fine pour vous embarquer et vous bluffer comme le scénario. Reste que le fin mot de l'histoire n'est peut-être pas des plus fins.