Babysitting s'assoit volontairement sur toute forme d'originalité, tant dans le ton (le syndrome "grain de sable" très comique US) que sur la forme (found footage qui lorgne du côté de l'inédit "21 and over"). Et pourtant ce pourrait bien être la meilleure comédie française de l'année du côté du baromètre du rire : plus facilement réussi lorsqu'il joue avec les mots (les américains sont plus à l'aise avec le comique de situation qui franchit plus aisément la barrière du langage), il n'est pas en reste côté gimmick et gags de longue haleine, finissant par se trouver en piochant à droite et à gauche (on reconnaitra du M. Youn autant que du G. Jugnot). Il suffisait de prouver que c'est dans les vieilles marmittes que l'on fait les meilleures soupes ; et ce n'est pas péjoratif. Il leur reste à trouver leur voie dans la séquelle déjà en route.