Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Babysitting 2 (Nicolas BEBAMOU - Philippe LACHEAU)

Bon OK : nombre de spectateurs ne possèdent pas cette cinéphilie galopante qui permet d'être un tant soit peu plus objectif (chacun son boulot), beaucoup, énormément, sont encore jeunes, très, très jeune, et n'ont pas encore de vécu cinématographique... mais enfin, quand même : comment un tel naufrage a-t-il eu assez de souffle pour dépasser les 3 millions de spectateurs ????? Je pense être large d'esprit dans mes choix et goûts ciné (Babysitting est excellent) mais cette fois je ne vois pas trop quoi sauver ici : les gags s'enchaînent en tombant tous à plat, chacun étant téléphonés jusqu'à la moêlle (sérieux : quel spectateur naïf à ce point ne savait pas qu'il allait y avoir une histoire avec une araignée depuis le moment où ils en parlent au tout début du film ????? Qui ne savait pas quel personnage allait prendre les commandes de l'avion pour revenir, exit le pilote donc, et déclencher une cata ???????). Je ne peux pas croire que l'on mette à ce point son cerveau en stand by by devant un film.... Impossible ! La trame est raplapla et trèèèèèèès longue à venir, le concept de found footage définitivement arriéré (la fin du film ne devrait par ailleurs pas exister puisque le film n'existe que par la go pro...), les dialogues ne sont même pas digne de la pire des comédies, Clavier cachetonne et tout le monde connait le film avant même de l'avoir vu... Alors POURQUOI être aller le voir ??? Au-delà de la déception d'une saga que j'avais un temps défendu, c'est la douche froide, glaciale, l'impression d'assister à une suite écrite vite fait sur un coin de table, limite improvisée sur place, comme si le scénariste inventait au fur et à mesure en donnant des coups de coudes au producteur et lui disant " tu crois que les spectateurs vont gober ça ?" ; pas très loin d'avoir l'impression d'assister à un film mal doublé. Je peux paraître méchant en écrivant cela mais soyons un peu honnête : ce truc est une honte et je ne peux pas croire que l'équipe n'en soit pas consciente. On aurait pu sauver la scène du saut en parachute... si l'impression de déjà vu dans une comédie R-rated US ne s'emparait pas de nous. Lamentable de bout en bout.