Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Terminator
Budget = 6,4 M$
BOX OFFICE France = 4 142 / - 3 055 000 entrées
BOX OFFICE USA = 4,0 / 38,4 M$
BOX OFFICE Monde = 519,8 M$
 

Cette série B jubilatoire a suffisemment fait d’émules et de petits frères plus où moins ratés (beaucoup de ratés quand même !) pour que l’on s’y attarde. Peu de moyen mais une tonne de savoir-faire, d’idées géniales et très inventives : le sujet est d’ailleurs ambitieux et complexe, à consonnances philosophiques, même si l’action tient plus de place que la réflexion. La réalisation est puissante et d’une énergie communicative. Les FX novateurs et particulièrement réussis. Une musique métallique qui restera dans les anales. Un méchant inoubliable. Voici donc un film d’action intelligent qui ne laisse jamais le spectateur reprendre son souffle ni voir que son budget est maigre. Superbe !

NOTE : 15-16 / 20

La critique des internautes
 

Véritable classique de la SF , « Terminator » premier du nom fit à la fois exploser aux yeux du monde entier le génie hors pair de son metteur en scène James Cameron et propulsa au rang de superstar Arnold Swcharzenegger.
Réalisé avec un budget d’à peine 6.4 millions de dollars le film n’a guère perdu de sa valeur avec le temps , et s’impose définitivement comme une œuvre culte et intemporelle.
James Cameron a pensé son film comme un tout , ave »c un scénario béton qui combine avec une féroce habilité présent et futur , et se crée une complexité fascinante à partir de son récit étalée sur une très longue durée de manière non linéaire , avec une utilisation intelligente des flash-forward ( ou plutôt flash-back du point de vue de Kyle Reese ) , tout s’imbrique peu à peu et participe à la création d’une mythologie parmi les plus intéressantes de la SF au cinéma.
Aussi Cameron parvient à rythmer son film avec une précision de chef d’orchestre mêlant intiment scènes d’actions et scènes d’explications non dénués d’émotions , Cameron avec son découpage stupéfiant livre des scènes d’actions imprégnés d’une tensions et une intensité incroyable et donne une vrai puissance émotionnelle à son récit complexe d’une réelle noirceur teintée d’un léger optimisme. Cameron ne sacrifie jamais l’action au détriment de l’émotion et trouve un équilibre fascinant , à la clé des scènes cultissimes , des plans qui marquent les esprits , des répliques cultes , Arnold Schwarzenegger et sa dégaine inoubliable , le thème musical…
Bref une claque monumentale , un classique indiscuté et indiscutable aussi jouissif que réellement prenant aux tripes , une référence absolue.


NOTE : 18,5/20

UNKUT