Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Le roi lion
Budget = 45 M$
BOX OFFICE France = 5 795 / 183 273 - 1 313 000 - 10 224 000 (10 810 000) entrées
BOX OFFICE USA = 1,6 / 40,9 / 312,9 (422,8) M$
BOX OFFICE Monde = 968,5 M$
 

Plus joliment fait (merci l’infographie), une bonne excuse shakespearienne utilisée judicieusement, un scénario parfaitement fluide qui ne se borne pas à suivre sagement son intrigue mais donne dans le suspens politique, avec des enjeux adultes. Et puis il y a ce bad guy au charisme indémodable et dont Disney a le secret, ainsi que des personnages extrêmement variés et à la personnalité forte (de Rafiki à Pumba) -dont Timon & Pumba qui ne sont pas que les faire-valoir comiques du projet-, une musique qui a fait le tour du monde et dont on peut frodonner at vitam aeternam les airs sans rougir, de l'humour fortement prononcé du côté "scato" (et ça fait mouche !). Reste une morale qui semble faire écho à celle du chef-d'oeuvre absolu de la firme (Le livre de la jungle et son "Il en faut peut pour être heureux" de Baloo) mais qui reste méchamment sur le côté, à la fin, lorsque le roi retrouve son pouvoir absolu et ses sérieuses responsabilités… L'adolescence se doit de devenir adulte. Par ailleurs de rôle des femmes reste encore trop en retrait (Sarabi semble n'être qu'une reine rebelle sur le tard : elle ne réclame jamais le trône) et la protection de la planète ne reste qu'un arrière-fond.
Mais quand la technique est au service de l’imagination, une œuvre peut prétendre plaire au plus grand nombre sans honte de ses qualités. Quand Disney essaie de parler autant aux adultes qu'aux enfants.

NOTE : 13-14 / 20

Voir : Le roi lion 2 - Le roi lion (2019)
La critique des internautes
 

 


NOTE : -/20

-