Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit

Gore VERBINSKI
(13-14)

Jack... le capitaine Jack Sparrow est de retour dans une suite moins logique que la prochaine séquelle mais dans la droite lignée de l'original. Et que devient-il ? Et bien ça va, merci... Les scénaristes lui ont mitonné une aventure XXL où les nombreux et différents personnages vivent leurs propres aventures en parallèle, se croisent, se décroisent et s'organisent comme il peuvent dans un joyeux bordel, où les surprises s'enchainent (même si l'effet de surprise et la fraicheur du numéro 1 n'est plus), où l'humour est détonnant, ne cédant jamais ni à la facilité ni à la mode actuelle ultra-référentielle (il permet souvent de raccrocher le wagon du premier tome), où le dépoussiérage va bon train (de nouveaux pirates qui sentent bon l'inédit, un bon balayage du classique "20 000 lieues sous les mers", avec Kraken, bâteau sous-marin et capitaine oppressif), où les personnages -encore eux !- sont tortueux et épais (Jack l'anti-héros parfait, les amours contrariés, les coups d'épée dans le dos, les regrets...) et où une prod' de plus de 200 patates se permet violence outrancière (hors-champs...), peur, sang, humour bien noir, méchanceté et crasse. Le tout emballé avec l'efficacité de rigueur ; mais un ton en-deçà du tome 1. Et si Jack Sparrow était le véritable héritier lointain d'Indie...