Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Piranha 3DD
Détails du film sur InCiné

John GULAGER
(4)

On avait donc le remake sympa et honnète d'une toute aussi sympathique série B, un film qui transformait ses faiblesses en clins d'oeil et son manque d'originalité en joie de filmer ; et bien elle se transforme ici en ce qu'elle aurait pû être originellement si elle n'avait été initié et réalisé par des gens de talents : une suite racoleuse sans second degré (où alors tellement 3ème degré... le degré incontrôlé), rabacheuse dans chacune de ses moindres lignes, qui joue la surenchère gratuite, écoeurante de 3D, de seins XXXL (et plus si affinités) et de gore avec un sérieux manque d'imagination dans sa capacité à recycler ce qui a déjà été fait (un nouveau "coup de bite"...), un sérieux manque de plaisir à faire partager et d'une certaine honnêteté vis à vis des fans. Il va falloir se taper tour à tour : des poissons sauteurs-démolisseurs (puis marcheurs !) qui sont étrangement sages en aquarium, des scènes photocopiées (le coup du ponton, du poisson presque mort, la scène de la baignoire où l'on attendrait presque Freddy, la fameuse fille qui revient au pays, la scène d'intro poisseuse...). Que sauver ? Le retour du gros dégueu ? Aucune "finesse" dans son approche. David Hasselhoff qui s'auto-parodie ? Oui... il en fait des tonnes mais ça passe. Le final trash et hautement amoral ? Cheap et un rien retardataire, si bien qu'il devient vraiment gênant, moins moralement (ce n'est qu'un film...) que scénaristiquement. Nous ne sommes donc là que pour se rincer l'oeil sur un film vide de toutes substances intelligibles.