Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Hunger games - La révolte : Partie 1

Francis LAWRENCE
(6-7)

La révolution est-elle en marche : devant et derrière la caméra ? Si le film fait effectivement mine de s'assombrir, si la dictature se fait plus virulente (les charniers, les bombardements odieux, les exécutions publiques), si le fond de l'intrigue se met doucement en place autour de Peeta... on s'ennuie terriblement. Le film est étouffé par des dialogues qui ne mènent à rien et les 3/4 de l'oeuvre pourraient se résumer dans le pitch du film ("Katniss, après quelques hésitations, rallie la résistance dans l'espoir de délivrer Peeta"). Encore une fois Hollywood est à l'oeuvre : pourquoi gagner seulement 800 millions de dollars avec un film quand on peut en gagner le double avec deux ? Le problème, c'est que le scénario va morfler : il essaie maladroitement de combler les nombreux vides, manque cruellement de force alors qu'il évoque des choses abominables et finit par n'être que le fantôme d'un film de guerre timide, prudent et très hésitant, jamais efficace, simplifié au possible ; il n'y a que l'aspect "guerre médiatique" qui tente de faire mûrir l'histoire, mais je ne crois pas que ce soit finement développé. En fait l'oeuvre est à l'image de sa denière scène (la libération des prisonniers) : étrangement, puisque ce n'était pas forcément le cas tout au long de l'oeuvre, le scénario adopte le point de vue de Katniss, sans aucun doute dans un souci de suspens, et le spectateur se retrouve ainsi lui-même prisonnier de l'impuissance du personnage, dans le blockhaus (alors qu'on aurait aimé voir un peu d'action à ce moment) ; plutôt que de se focaliser sur le retour des prisonniers, générer le suspens, dans la durée, avec le double rôle que l'on découvre, le film plie son final en deux temps trois mouvements, sans rebond sur la longueur cette fois, sans émotion ni force aucune. Un film de guerre contre des terroristes immondes qui génère le sommeil plutôt que l'effroi : c'est un comble. Une oeuvre qui cède à la tentation marketing mais ne sait pas cacher ses défauts...

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-

 

 

NOTE : -/20

-