Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

The grudge

Takashi SHIMIZU
(12)

Ghost in translation... The grudge fait partie de cette série de film nippon (The ring, Dark water...) qui ont l'intelligence de savoir jouer si bien avec le spectateur que celui-ci ne sait pas trop où il met les pieds ; à l'heure où les horror movies sortent à la chaine, c'est du pain béni ! Alors ? Que ce cache-t-il derrière ce film de maison hanté ? Abandonnez les règles classiques propres à ce genre, posez un timing rapide, scénarisez le film sur 3 époques avec une intrigue palpable à la clé, offrez un style sans complexe et sans effets raccoleurs, un suspens qui vous attrape et ne vous lâche plus, vous laissant impuissant, aussi démuni que les personnages face aux évènements, une ambiance vraiment étrange, envoûtante, qui monte en intensité et donne dans le terrifiant. Mais tout ne fonctionne pas si bien ; pas de reproche côté réalisateur. Par contre le film en fait trop dans le dernier tiers et gâche un peu l'ambiance, mise trop "à nue", le scénario devenant lourd et l'intrigue tombant à plat. Un film de réalisateur.