Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Godzilla : Final wars

Ryuhei KITAMURA
(5)

Godzilla au 21ème siècle... Malgré quelques moyens de plus (15 M$) le film reste ancrée dans la tradition : Godzilla est un acteur dans un costume ridicule -c'est pour ça qu'on l'aime d'ailleurs- écrasant des maquettes grossièrement faites, évoluant au milieu d'engins qui feraient rougir de honte les Thunderbirds. Mais ne nous arrétons pas aux apparences : les scénaristes n'y sont pas allé avec le dos de la cuillère pour rajeunir le film : mutants, science-fiction, combats matrixiens, monstres par dizaine, extra-terrestres belliqueux et FX vraiment très spéciaux (style : ). Bref : un cocktail indigeste, du grand n'importe quoi et un film carrément "space" qui oublie un peu trop longtemps son personnage principal au profit de délires plus où moins lourds et d'acteurs cabotins au possible.