Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Esther

Jaume COLLET-SERRA
(12)

Voilà des thèmes qui sont assez originaux en regard du genre qu'ils servent : le traumatisme apporté la mort d'un enfant, l'adoption et ses petits tracas (ses raisons profondes, les difficultés familiales d'une telle décision...) ; Esther ne pourra que rappeler à votre bon souvenir un certain Damien. Les personnages ont une certaine épaisseur, surtout la petite Esther, en catholique un peu coincée, assez ringarde et complètement étrange, pour finir par être carrément troublante ; la famille est réellement attachante, merveilleusement décrite dans ses drames (la petite fille sourde). Mais c'est ce personnage d'Esther qui nous attirera dans le scénario : son ignominie assez poussée, ses motivations obscures font de ce film une oeuvre sombre qui rappelle les meilleurs psycho-killers des 90's. Oeuvre efficace, particulièrement soignée visuellement, notamment la photo toute nacrée d'un blanc et d'une lumière faussement innocents, ainsi que la réalisation passionnée de C.-Serra. Le film est tout simplement plus approfondi qu'à l'accoutumée même si l'on y retrouve les travers d'un genre pompé jusqu'à la moelle, allant finallement là où on l'attend (maudit final de producteurs !). Mais le twist promis est très réussi et l'ensemble glacial.

 

La critique des internautes