Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

La malédiction

Richard DONNER
(15-16)

Les écritures bibliques ont rarement inspiré le cinéma horrifique (jusqu’à l’an 2000) et on peut se réjouir du succès de cette ambitieuse entreprise. Si le Diable est largement présent au ciné s’est pour mieux se mordre la queue dans de vulgaires séries Z. Ici on parle, très sérieusement, de l’arrivée de l’antéchrist, celui-ci est incarné par un gosse au visage d’ange et tout l’impact du film se situe là. D’ailleurs, si la violence dûe au fait que ce même gamin tue avec plaisir et délectation semble si forte c’est grâce au travail conjoint d’un réalisateur au meilleur de sa forme, à l’interprétation très naturel du gamin et à une musique prodigieuse. Le sujet profondément impie fini de titiller notre inconscient religieux. Une œuvre à ne pas laisser entre les mains des cathéchèses et des enfants ! Le final vient clore ce sommet du genre par un drame Cornélien retranscrit dans l’horreur. La scène choc du film restera dans les toutes mémoires. Une œuvre puissante et réussie.