Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Dragon ball Z

S. YAMACHI – M. HASHIMOTO
(4)

Réservé aux initiés (pas de présentation, nous on débarque), il y a tout : la folie des scénarios (un peu de « Zombie », d’ « Arena »), des monstres digne des E.C. Comics, des explosions, rayons et autres lasers, un univers qui hésite entre – de 12 ans (les voix, le niveau intellectuel, le conte) et à peine plus de 12 ans (la violence ? ? ? plutôt grotesque donc inoffensive), des dessins hyper colorés, des visages à chier, un montage parallèle simplet. On aime ou on n’aime pas, mais objectivement c’est très benêt, guère motivant mais bourré d’idées folles et saugrenues qui forment un genre logique. Le gros défaut : c’est surchargé ! ! Indigeste à la longue. Très. Dommage quand on a autant d’imagination et si peu de limites (la limitation des pouvoirs serait un plus).