Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Cars 3
Brian FEE
Budget = 175 M$
BOX OFFICE France = 1 777 / 323 166 / 1 078 000 - (2 753 000) entrées
BOX OFFICE USA = 53,7 / 152,9 M$
BOX OFFICE Monde = 382,8 M$
 

On oublie le médiocre N°2, pour ainsi dire "hors saga", et on reprend les gagnants du superbe 1er tome. On retrouve cette réalisation détonnante (les courses sont plus vraies que nature), impressionnante de précision (mieux qu'un film live puisque libérée de moult contraintes), à la qualité de graphismes irréprochable et aux décors renversants (la boue, les forêts, la plage...). Le sujet est en lui-même surprenant mais, comme on le verra, dans la droite continuité du film originel : les héros d'hier, invincibles, vieillissent et sont fatigués ; en se rappelant qu'à la base il s'agit d'un film pour enfants, il faut bien avouer que le scénario a du chien. La question que pose le film, de prime abord, est de savoir comment ces mêmes héros peuvent-ils rester dans le coup ? Etre à la hauteur à la fois de leur réputation et de ces nouveaux bijoux de haute technologie que sont les voitures d'aujourd'hui ? Et le scénario de balbutier comme pour mieux signifier la quête de McQueen, semblant même parfois s'embourber avec l'adjonction d'un nouveau personnage. Alors, certe, l'histoire est un peu moins fluide mais cette recherche du succès est également tâtonnante : passant d'un entraînement tout en théorie et ultra moderne jusqu'à un retour aux (bonnes) vieilles recettes d'antan, celles qui avaient façonné des générations entières de champion. Mais au final rien ne fonctionnera comme prévu, pas plus la théorie que la pratique, le destin étant en marche et le scénario surprendra dans une dernière pirouette tout aussi osée. Car ce n'est pas forcément dans les vieilles marmites que l'on fait les meilleures soupes ; il faut également savoir passer le relai. Le final y est magnifique même si le traitement reste un peu facile (le retour sur les enseignements modernes pour acquérir la victoire du nouveau champion), mais il est traversé de la même morale qui fit de Cars une petite perle de l'animation : les vertues de la modestie. Un juste retour.

NOTE : 13-14 / 20

Voir : Cars - Cars 2 & la saga Planes
La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-