Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Les animaux fantastiques

David YATES
(15-16)

Le même univers, mais pas le même film. Le fait que les personnages principaux soient des adultes permet déjà au métrage de prendre une toute autre dimension, mais le récit n'est pas en reste avec ses multiples possibilités de lecture. Je ne suis pas un fan absolu de l'univers "Harry Potter", mais je trouve que ces Animaux fantastiques partent dans une tout autre direction, plus mâture (les relations entre moldus et sorciers) ; Potter se contentait d'une intrigue principale et était axé sur la mise au goût du jour de diverses légendes. Car, avant de causer technique, il convient de bien étudier les différentes forces en présence dans ce film : Les humains vivants paisiblement dans l'ignorance d'un groupe méconnu, les sorciers, société secrète et d'apparence dangereuse pour la paix, les extrêmistes de tout bord (certains sorciers, effectivement dangereux, et appelés dans le film "fanatiques", ainsi que certains humains sectaires et haineux). A cela s'ajoute les politiques dont les tendances peuvent basculer à tout moment et selon les évènements. Bon : on est chez Harry, on ne va pas faire de politique, mais ce registre de lecture n'est certainement pas innocent. Il permet d'élèver le film à un niveau où l'étude sociétale, toute fictive soit elle, donne des assises suffisamment solides pour narrer ces aventures, quant à elles, plus innocentes. Et pour le reste l'oeuvre est tout aussi consistante, parfait prolongement d'un univers désormais mondialement connu. Plusieurs strates d'intrigues permettent non seulement de garder notre intérêt entier, mais également de se perdre dans quelques méandres scénaristiques (les alliances, la politiques des sorciers, la protection des espèces, la créature principale absolument originale, le twist..etc). Les personnages sont assez multiples pour donner une vraie épaisseur narrative au récit. Visuellement on aurait également tort de faire la fine bouche : il y a une somptueuse reconstitution (numérique) d'époque et une foultitude de détails qui nous permettent de plonger corps et âme dans ce monde bigarré. Les effets sont superbes (mention spéciale à Gnarlack, interprété par le non moins génial R. Perlman), les créatures élèvent notre niveau de ravissement et le monde de la valise dépasse les mots tant il semble être le condensé d'un véritable rêve de gamin. Le tout est parfaitement emballé par un D. Yates inspiré et vraiment enjoué, communicatif quant à sa joie de retrouver ce petit monde. Un ton au-dessus des derniers Potter vous dis-je.


La critique des internautes
 

Les fans d'Harry Potter devraient être ravi et y trouver leur compte Partant ici sur un film d'aventure avec une course-poursuite relativement haletante dans le New-York des années 20. LE coté année 20 et ce qui va avec est plutôt bien reconstitué. A la fois drôle, assez inventif et visuellement spectaculaire au niveau FX (et pour le coup, la 3D donne un petit plus et on ne ressort pas avec la "nausée" comme c'est parfois le cas avec des films mis en 3D). Evidemment même si la saga de base Harry Potter a su exploiter son potentiel. Les animaux fantastiques arrivent à réunir les meilleurs ingrédients de la franche sans que cela fasse trop copié collé par rapport aux différents opus d'Harry P. La saga Harry P. en elle même donner un ton relativement sombre, au fur et à mesure des épisodes. Et pour ce coup-ci, on peut considérer que le ton "sombre" arrive à pallier à l'humour et tout ce qui tourne autour de la magie. On peut dire que "les animaux fantastiques" ouvre une nouvelle page (saga, puisque plusieurs opus sont prévus) ; ou sur ce 1er opus, on sent la volonté d'explorer plus en profondeur le monde des sorciers crée par JK Rowling. Mais sans faire directement un copié collé (comme certains peuvent le penser) de 'Harry P. LE réal arrive à se dégager de l'ombre que l'héros de la précédente saga dégagé. Et tout cela avec plus de légèreté, mais en restant dans sa thématique. Un peu comme si cette nouvelle saga, était un dérivé lointain de la saga à succès Harry P. et révélant donc une bonne surprise puisque le film paraît plus "mature" (un peu comme si on comparait le 1er d'Harry P. et le dernier ; ou le coté sombre et donc moins "grand public" ressortait). Il reste néanmoins accessible à tous, et petit et grands y trouveront leurs compte. D'autant que l'on ne voit pas les 2h passé. Certains se plaindront d'un manque de "nouveauté" puisque les ingrédients magiques de la saga et l'ajout d'un lot d'animaux fantastiques renouvellement tout joliment le bestiaire connu. Donc oui, là ; on est dans un film familial mais qui reste assez sombre avec plein d'humanité (mais voulant créer un film dans le même ton, mais légèrement plus "adulte" (je me comprends)). LEs FX spectaculaire et la façon dont les choses sont mises en place ; parviennent à se détacher clairement du personnage Harry Potter. Le réal a donc su donc utiliser les ingrédients à succès, mais sans en faire des tonnes comme c'est la tendance coté US, ces dernières années. Du coup, on n'échappe pas au bons sentiments, un peu d'humour (quelques peu, parfois British^^) et des fabuleuses créatures (merveilleuses ou parfois terrifiantes)... On est donc quand même assez loin d'un copier coller et beaucoup iront sans doute avec des aprioris. Mais ne pourront dénouer l'ingéniosité de J. K Rowling et de son imagination à toute épreuve, nous mettant face à l'invention (ou la réinvention ). Petit bémol (et oui, il en fallait bien un^^). Mais je pense que cela concernera plus les fans ou sur la base d'un scénario qui multiplie plusieurs pistes mais sans pour autant les exploiter (enfin on aura peut être la réponse dans un des futurs opus qui devraient voir le jour dans les années à venir...). Mais d'un sens, le coté ;puzzle ; multiple piste ; ne serait il pas là pour "cacher" la trame un peu banale même si quelques peu original (des films sur le même principe, il en existe ; mais là ; on joue dans la cour des grands ; comme cela avait été le cas pour Harry Potter). Bref, même si du coup, cela à péché un peu coté intrigue (mais peut être pour mieux nous en mettre dans la tête au prochain^^) où sa manque légèrement de consistance (mais plus approfondie aurait rendu le film moins accessible à un public plus jeune). Tandis que là, toute la famille risque d'y trouver son compte. Et on n'y voit même pas le temps passé une fois le film lancé et la vague présentation de la chose. Et à partir de ce moment et pendant plus de 2h, le film file à un rythme effréné pour notre plus grand plaisir! Cela faisait longtemps qu'un film de ce genre n'avait pas réapparu sur les écrans et qui je pense sera number one pour sa 1ère semaine. Donc un bon bouche à oreille, des AVP ou les salles étaient pleine... Il peut tenir sur la longueur même si d'ici quelques semaines ; quelques films risque de l'évincer (mais il aura sans doute déjà passé les 2M et vu les chiffres mondiaux, c'est un pari réussi::!). En attendant la suite...
Malgré sa longueur (2h10 tout de même !), le film file à un rythme effréné. En revanche, cela pêche côté intrigue. Celle-ci manque de consistance, l’ensemble est un peu brouillon. Et le festival d’effets spéciaux, bien qu’époustouflants, ne parvient à le masquer.

NOTE : 15/20

Benoit G.