Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

L'âge de glace : la dérive des continents

Steve MARTINO - Mike THURMEIER
(12)

Les mêmes erreurs que le précédent, mais de façon beaucoup plus marquée pour un film bien moins réussi. Encore de nouveaux personnages qui font tout autant mouche (la mamy et les pirates ; on y reviendra), de l'action toujours au format XXL, terriblement excitante même si dénuée de tout enjeu dramatique, qui laisse penser que le manque d'originalité fondamentale commence à tuer la saga, des dialogues percutants et un humour -moins dense que pour le n°3- qui ne rate pas sa cible, allant jusqu'au sarcasme et à l'humour noir (la patte de crabe) et qui reste le fond de commerce de cet âge-là. Mais il faut bien dire que malgré l'évolution dans le temps des personnages, on n'en a un peu fait le tour, que d'évoquer l'adolescence difficile (heureusement l'idée n'est qu'une accroche) et la scission du groupe traduit un véritable manque d'imagination qui nuit à l'entreprise en nivelant constamment le film vers le bas (Cf. Happy feet 2) et nous empêche d'en apprécier les vraies qualités. Un signe qui ne trompe pas son monde : l'apport presque artificiel de bad guys donne l'impression que le film rentre dans les rangs de l'animation familiale lambda et abandonnant son principe de base : la lutte contre la nature, animale ou autre. Le film brasse donc des thèmes éculés mais trouve ses marques et son créneau : le plaisir de retrouver ce beau monde l'emportera finalement sur les faiblesses de l'écriture. Et puis Scrat reste l'icône impeccable, inévitable, hilarante et texaverienne du film. Mais je me souviens qu'à l'annonce d'un nouvel opus de "L'âge de glace", l'action devait se dérouler de nos jours, dans un musée... une façon de faire à nouveau décoller la saga ?

 

La critique des internautes
 

-


NOTE : -/20

-

 

-


NOTE : -/20

-