Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

L'âge de glace 3

Carlos SALDANHA - Mike THURMEIER
(15-16)

Mettons-nous d'accord sur le principe : le fond de commerce du scénario est tout de même un peu usé -même si l'intéret du film ne réside justement pas là- et s'il n'y avait pas que des qualités derrière tout ça, la note finale aurait pris une bonne claque : récupérer l'ami perdu en même temps que la notion de "famille"... Pourtant le film est 100 % rire, pas de temps mort et que de l'humour rafraichissant (on n'en attendait pas moins dans une 3ème mouture), de celui qui vous donne la patate, vous faire rire sans vous y forcer, des clins d'oeil discrets pour un rire aussi varié que tonifiant. Nous évoquions le fond ; et bien la forme que prend le scénario est son exact antonyme : un récit fluide qui sait donner une bonne place à chaque personnage, un récit d'aventure empruntant au "Monde perdu", qui vous entraine sans peiner et sait vous donner les frissons nécessaires et l'émerveillement que l'on pouvait imaginer s'épuiser au bout de 3 films ; rebondissement et finesse, que du haut de gamme ! Et le génie des aventures de Scrat : toujours de parfait hommage à l'âge d'or de l'animation américaine et à ses grands classiques ; hilarant ! Dernier bon point : la réalisation (précision : pas vu la version 3D... trop chère...) est vraiment époustouflante et formidablement travaillée ; les profondeurs de champs, une recherche visuelle constante, des "placements" de caméra élégants et intéressants, ce qui permet réellement au film de s'envoler. Je ne suis pas complètement convaincu par l'animation qui parait parfois et étrangement numérique (le bébé...) alors que le travail sur les poils est une merveille. Du grand cinoche familial qui vous réconcilie avec les cartoons...

 

La critique des internautes
 

Déjà le 3ème volet de la franchise à succès des Studios Blue Sky , cette « Age de Glace 3 » reprend les recettes des deux précédents mais franchement au bout du troisième épisode la machine commence à s’user surtout quand les créateurs font le minimum pour chercher à apporter des nouveautés.
Le film reprend ce qui a fait le succès des deux précédents mais au bout de la troisième fois il faut quand même avouer que ça commence à devenir limité : les moments les plus drôles sont comme dans les deux précédents avec Scrat plus présent à l’écran ce qui contribue à maintenir le film à un niveau convenable , les enjeux sont aussi minces que dans les deux précédents mais manque la folie qui rendait le cocktail plus sympathique dans les précédents opus , ici c’est beaucoup plus infantile et on peut ainsi regretter que le film cède à une certaine facilité dans l’ensemble. Tout comme la réalisation si l’animation est fidèle aux deux précédents et assez intéressantes la mise en scène est globalement très limitée et ne tire pas vraiment profit des vastes possibilités laissées par la 3D ( une scène sort du lot : la scène parodique de Star Wars franchement drôle et réussie ) . Le scénario est très mince et ne propose pas vraiment de surprise , si ce n’est l’arrivée d’un nouveau personnage pas inintéressant et plus amusant que la plupart des autres.
Enfin ce film a trop tendance à faire le minimum syndical , il plaira au public jeune , mais limite sa portée auprès des autres , trop répétitif par rapport aux précédents et aux mieux sympathique souvent laissant le spectateur un peu indifférent , si 4ème il doit y avoir un sursaut serait vivement souhaité.


NOTE : 12/20

UNKUT

 

L'âge de glace 3 est un film d'animation sympathique, avec des personnages attachants, mais qui n'a vraiment rien de révolunnaire. L'attraction bis de ce film est la 3D, mais le problème est qu'il y a assez peu de 3D au cours du film, de facto il n'est pas vraiment utile de le voir avec les fameuses lunettes. Car franchement, c'est limite une insulte faite aux gens de leur proposer de voir ce film d'animation en 3D tant la technique se révèle pauvre et globalement sans intérêt.
Concentrons nous maintenant sur l'aspect scénaristique. Et là, c'est quand même mieux. Sans atteindre des miracles d'ingéniosité, cet âge de glace est assez plaisant, parfois drôle, parfois touchant, mais souvent facile dans son scénario convenu: car oui c'est plaisant à regarder, mais on peut sans grand mal deviner ce qui va se passer, les gentils gagneront, pas les méchants. On voit donc clairement le public visé: les enfants. Mais les scénaristes sont des personnes malignes, il est beaucoup plus rentable de viser le plus grand nombre, alors on balance quelques références par ci par là pour plaire aux plus grands, on trouve quelques scènes humoristiques qui plairont aux adultes comme aux enfants, et hop ça en devient un film familial. Il est évident qu'il faut quand même un certain talent pour faire un film qui plaise à tout le monde, il n'en reste pas moins que c'est un procédé ingénieux.
Bref, l'âge de glace est un film dont on peut se passer facilement et qui ne restera pas -probablement- pas dans les mémoires.


NOTE : 10/20

JUJU