Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Jojo rabbit
Budget = 14 M$
BOX OFFICE France = 1 021 / 20 468 - 132 000 - (395 000) entrées
BOX OFFICE USA = 0,350 / (33,4) M$
BOX OFFICE Monde = (90,3) M$
 

Rire et se moquer pour désamorcer une haine stupide : oeil pour oeil.
La situation peut paraître totalement rocambolesque : Hitler en (rock star !) meilleur ami imaginaire & un enfant convaincu des bienfaits du nazisme ? Et pourtant il convient d'étudier et apprécier ce film dans ses moindres détails pour en dégager toute sa substantifique moelle.
Ce qui vous prend tout de suite à la gorge c'est son humour rafraîchissant, blindé de second degré, caricaturant la moindre des caractéristiques de ces groupuscules extrémistes, maniant l'art du grotesque avec générosité et génie afin de mieux faire sombrer dans leur propre ridicule ces idéologies nauséabondes. Et derrière cela il y a une vréritable réflexion, poussée, une métaphore personnalisée par l'enfant : il devient ici ce symbole de l' innocence près à tout gober sans y réfléchir, à intégrer un groupe pour se sentir vraiment exister. Il symbolise celui qui n'a pas à réfléchir puisqu'il sait déjà tout (sic !), l'archétype, non pas de l'idéologue, mais du disciple aveugle et aveuglé. Le racourci est tout trouvé : le film nous explique on ne peut plus clairement que tout adulte qui se refuse à prendre du recul sur sa pensée, par paresse ou pure bêtise, n'est finalement qu'un petit enfant qui n'a pas encore franchit le cap de l'âge adulte, de la réflexion par soit même et de l'introspection. Car dans le film Jojo va grandir, par étape. Il va étudier par lui-même, apprendre et apprendre de ses erreurs, apprendre à connaître l'autre en le fréquentant, apprendre à se confronter à la réalité des choses et pas aux seuls discours informes et prémâchés qu'on a pu lui servir.
Jojo rabbit s'en trouve être une oeuvre unique, vraiment très, très drôle, d'une foudroyante intelligence, jonglant constamment entre une grande violence, une immense cruauté, et une déferlante de délires carnavalesques et outranciers. Le film ne baisse jamais la garde et le ton déconcertant qu'il emploie ne faillira jamais. Une démonstration brillante, métaphorique et O combien actuelle ou chaque acteur parait se lâcher réellement et donner le meilleur de lui-même.
Dommage que la folie scénaristique ne contamine pas la mise en image. En tous les cas pas assez.

La critique des internautes
 

 

NOTE : - / 20

-