Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Ma vie de courgette
Claude BARRAS
Budget = 6,4 M€
BOX OFFICE France = 1 180 / 11 142 - 190 000 - (819 000) entrées
BOX OFFICE USA = - M$
BOX OFFICE Monde = - M$
 

Nous ne sommes pas en terrain connu, et ça fait le plus grand bien à nos yeux sevrés de cartoons formatés et / ou américanisés afin de séduire un public trop peu exigeants. Mais il y a une vie ailleurs que dans le monde de Disney. Ma vie de courgette se veut être un véritable film d'animation, comme le font les studios Aardman ou encore Laïka, avec des personnages originaux et mêmes laids (leur beauté est toute intérieure et ils trainent les stigmates de leur déprimante existence...), aidé d'un script dramatique et surtout tristement réaliste. Des enfants maltraités, orphelins et obligés de se contruire en dehors d'un cadre familial classique. Si je valide à 200 % le côté visuel du projet, perle évocatrice où nos yeux se perdent dans des décors uniques et renversants, avec cette impression persistante que l'on se trouve dans la tête de l'un de ses enfants, regardant le monde avec ses propres yeux, le voyant comme une espèce de "maison de poupée", avec des jouets tragiques. Exceptionnel. Et d'autant plus dommage que le scénario ne suit pas le mouvement : simple et touchant -pas assez-, il transcendera jamais son sujet en se gardant d'aller trop loin, restant extrêmement basique, restant à ce que l'on s'attendait de voir ; drame / abandon, accueil dans un foyer, gros dur qui fait sa loi, love story infantile, peur de perdre ses amis, famille d'adoption. Trop classique, jamais surprenant, traînant même un peu la patte. Les personnages secondaires auraient fait gagner de la profondeur au film en étant développés au-delà de leur drame personnel et quelques caractéristiques de surface. Première déception concernant le travail de l'excellente C. Sciamma (Bande de filles ou Tomboy). Alors oui : je suis resté sur ma faim, mais peut-être, et même sans doute, parce que je cotoie ce type d'enfants depuis des années et que je sais qu'il y a tant d'autres choses à dire ; et à eux, et au public censé les découvrir.

La critique des internautes
 

 

NOTE : -/20

-