Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Avant toi (Thea SHARROCK)

Emilia Clarke transformée dans un rôle de composition très "Marilyn Monroe", même si elle en fait un peu trop ; une grande actrice est peut-être en train de naître. Non pas que ce film soit véritablement mauvais, mais que vient-on y chercher ? S'il touche du doigt le thème de la maladie, on ne peut pas dire que le coeur de son sujet y soit très développé -véritable originalité du propos- et ce qui me gêne le plus c'est l'absence complète de surprise dans ce qui reste une com rom usant de toutes les ficelles les plus éculées du genre (ils se rencontrent, sont de prime abord incompatibles, apprennent à se connaître pour finalement tomber follement amoureux) ; comme c'est tout cuit depuis le début, difficile de ne pas sombrer dans l'ennui, par-delà l'émotion. Je pense que le sujet aurait mérité plus de réflexion et de temps. A. Hiller est décédé il y a quelques jours et il est peut-être grand temps de revoir son chef-d'oeuvre, modèle avoué de cette très pâle version : Love story. Voir le plus récent Nos étoiles contraires.