Week-end royal possède une réalisation extrêmement expressive qui est un ravissement pour les yeux du cinéphile. S'il est un peu long à se lancer, on ne regrettera pas pour autant d'être venu : il nous présente un Président Roosevelt inédit et peu commun : malade aux moeurs assez légères, très "naturel" et à la fois atypique, il est en fait un vrai personnage de cinéma ; sa rencontre historique avec le roi (George VI le bègue) et la reine d'Angleterre (Elizabeth) juste avant la guerre restera un moment de folie, complètement décalé, où deux extrêmes se frottent. Un B. Murray égal à lui-même. Drôle et fin. A voir.