Sous surveillance possède un sujet en or, terriblement d'actu (Cf. le scandale des écoutes), un rôle en or (pour Susan), un Labeouf qui change parfaitement de registre, des dialogues cinglants. Un scénario ambitieux et pourtant formidablement clair, de jolis rebondissements, loin de toute forme de manichéisme. Un film qui cherche à redorer le blason de nos anciens militants afin de nous redonner la flamme, l'envie de se battre contre ce système et sa toute puissance contre nos libertés civiles et individuelles. Une belle réflexion sur l'activisme.