No met en lumière toute la complexité de la situation au Chili en 1988 lors du réféendum concernant la reconduite de Pinochet à la tête de l'état. Pourquoi tant de gens n'y était pas hostile ? Quels furent les mécanismes de sa chute non-violente ? Le film nous montre avec justesse et intelligence le pouvoir de la publicité sur les masses, le pouvoir de l'image et des différentes stratégies de communication, leur place en politique, leur dosage, stratégies destinées à ouvrir les conscience d'un peuple mené à la fois par la force et, pernicieusement, par l'argent (Pinochet a sorti une partie du pays de la misère). Une oeuvre profonde et original malgré un aspect docu un peu impersonnel mais tellement vrai. Voici l'histoire de la destitution d'un dictateur par le pouvoir des médias, le retournement contre celui-ci de tout un système de propagande, où comment faire connaitre la vérité à un peuple baillonné par un pouvoir totalitaire ; un film bien plus actuel et universel qu'il n'y parait, une superbe leçon pour les peuples soit-disant libre d'aujourd'hui : nous pouvons faire changer les choses, sans violence mais avec les armes modernes de l'intelligence. Brillant.