Jason Bourne : L'héritage... ou plutôt ; Jason Bourne : l'explication. Car on tente de nous faire découvrir plus en détails l'envers du décor de la trilogie ; côté scientifique. C'est techniquement réussi mais ce nouvel opus sent avant tout l'opportunité commerciale : on pousse le bouchon de la science pas très loin du fantastique, de façon même extrêmement bavarde (même si la poursuite en moto vaut le coup d'oeil) et par le biais "d'actions indirectes" (via écran, via un méchant de bureau : E. Norton). On crée ainsi un faux suspens peu revigorant, le tout dans un décor sans surprise, le personnage principal perdant tout ce qui faisait de Bourne un héros palpitant et original (identité inconnue, expériences floues, traques justifiées...etc) mais conservant exactement les mêmes opportunités scénaristiques.