Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

Jason Bourne (Paul GREENGRASS)

J'avoue ne pas avoir d'affinités toutes particulières avec la série des "Jason Bourne" ; hors mis le premier, sitôt vue, sitôt oubliée. J'aborderai donc ce film comme une oeuvre unique, flashbacks aidant. Et il s'avère que je ne serai pas plus fan de cette saga puisqu'il s'agit encore d'un film d'espionnage "réaliste" (comprendre "loin de ce qu'à pu être 007 à une époque"), baveusement classique, qui ne sort jamais du lot puisque construit d'ingrédients basiques ; action, poursuites en voiture, bastons, échanges de tirs, tour du monde. C'est une oeuvre engoncée dans son classicisme néo-moderne, assez rudimentaire : seul un effet "Snowden" viendra la tirer vers le haut. Il n'y a pas de fond assez solide pour me tenir intéressé, c'est efficace mais pas non plus ce que j'ai vu de plus convaincant dans un genre déjà bien fourni : peu de scènes impresionnantes, un scénario linéaire, un réalisateur très décevant (dans les scènes d'action tout particulièrement), une morale qui aurait pu ouvrir sur un film réellement engagé, des détails parfois gênant (où et comment Bourne se procure du matos ?). En fait Jason Bourne a le défaut de nombre de films récents : il fait l'économie d'un cinéma qui aurait un peu de mémoire et d'originalité. Un mot : banal. Quant aux révélations sur les origines de Bourne : ben voilà, on sait.