Jappeloup : des images léchées et somptueuses, une réalisation brillante et au cordeau (Duguay m'a bluffé : ses plans sont d'une grande richesse visuelle et thématique), une musique en parfaite adéquation et une ribambelle d'artistes qui savent capter de multiples moments de grâce qui font que ce film vous enrubanne dans le petit monde tout particulier du cheval, comme dans une "bulle chevaline" 2 heures durant. C'est peut-être dommage que ce biopic ne cherche à sortir du lot qu'au tout début avec une mise en parallèle tout en élégance, mais le but est ailleurs sans doute : maintenant le spectateur en haleine, ce film est très solide sur ses bases et puis une oeuvre capable de générer de l'émotion, qui va chercher au fond de tout un chacun, est forcément une oeuvre réussie.