Editorial
Filmographies
Le coin fantastique
Mail
Liens

 

American beauty

Budget = 15 M$

BOX OFFICE France = 1 941 / 40 457 - 349 000 - 3 002 000 entrées
BOX OFFICE USA = 0,862 / 130,1 M$
BOX OFFICE Monde = 356,3 M$
 

Mon père cet anti héros.
Un loser face à la crise d'adolescence de sa fille et à sa propre crise de la quarantaine. Crise d'égo, de carisme, mais également crise familiale : celle de l'ennui, de la routine qui tue le couple, et par extension la cellule familiale.
American beauty, ou la malédiction de la beauté féminine, multiplie les thématiques. Le film parle tout autant du désir : celui du père, celui du voyeur, celui de la fille, celui de sa copine, celui de la mère,...etc. Mais également de la peur du désir. Et de la peur de l'amour.
Il est traversé de personnages comme on en voit rarement au cinéma, à la profondeur abyssale. Des ados qui ne sont pas que l'ombre d'eux mêmes mais résonnent en nous. Des parents, des amis -voir nous-même-, des gens que l'on croise tous les jours.
La famille américaine middle class vue par le petit bout de la lorgnette, une analyse sociologique juste, sans tabou à travers l'histoire de cet homme qui, n'étant plus que l'ombre de lui-même, émasculé par sa propre existence mausade, reprend sa vie en main, y remet du cadre, du sens. Sorti peu après le terriblement génial Fight club, il en reprend le théme principal : symptômatique de cette fin de siècle...

La critique des internautes
 

 

-